Hellcome on Dreadful!
Hansel & Gretel
Administrateurs
Profil - MP
Quand la mort n'est pas là, les zombies dansent
- Dans ce monde envahi par des créatures plus étranges les unes que les autres, les Zombies avaient décidés de vivre en paix, il y a déjà quelques décennies. Mais le pouvaient-ils vraiment ? Pour ces êtres, la seule présence d'un être au sang chaud créait chez eux une irrépressible envie de viande fraîche ! Le cerveau, organe succulent s'il en est, eut donc tôt fait de menacer la paix qu'ils avaient cherchés à obtenir. C'est alors qu'une décision extrême fut prise : Les Zombies allaient s'exiler sur une île déserte, rien qu'à eux, et vivre en autarcie ! Ainsi fut créée Dreadful, l'île des morts-vivants !


 

Partagez|

La promesse d'une vie nouvelle, Exil (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Yuri Kagome
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 23
Cerveaux : 31
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement: Loyal Neutre
MessageSujet: La promesse d'une vie nouvelle, Exil (pv) Sam 11 Avr - 19:37

Le bateau s'est échoué.

L'une des personnes à bord me dit que c'est normal et que c'est pour cela que tout bateau prenant la direction de Dreadful prévoit autant de canoés de sauvetage. Je n'ai pas envie de couler mais mes jambes se font lourdes, je peine à me déplacer jusqu'à cette promesse d'arriver à bon port.
Dans les canoés, nous ne sommes pas entassés. Par réflexe, je me glisse le plus loin possible des autres, je n'aime ni la proximité, ni le contact.

Les canoés avancent grâce aux efforts des autres Voyageurs. Je regarde l'horizon, nostalgique. Les flots tumultueux...
Nórë, mon continent, me manque déjà. J'y laisse tant... Un amoureux, des amis... Que fera Wakai, sans moi ? Je ne suis pas quelqu'un qui voyage, et pourtant, je me suis dit...
Je me suis dit qu'ici était ma place, avant que je ne blesse réellement quelqu'un m'étant cher...

J'ai peur.

Cette noirceur... Elle grandit en moi jour après jour, m'arrachant à mon confort. Je tremble de devoir totalement y succomber... Mais que faire ? Je n'ai pas la force de lutter.
Je voudrais être forte.

Mais mes jambes me lâchent, la nécrose me gagne. Et peut-être bientôt ne pourrais-je plus jamais marcher.
Je ne me souviens pas de la dernière fois où j'ai couru.

Le vent souffle sur mon visage, faisant danser mes boucles émeraudes. J'attrape l'une d'elle qui se soulève au gré de la brise et la garde un long moment entre mes doigts. L'île apparait.
Elle est belle, mais effrayante en même temps. Peut-être mon nouveau foyer ? Mais je ne peux cacher en moi cette envie de rentrer un jour à la maison. Je ne pourrais pas vivre sans Sefi...

Il me reste encore beaucoup à découvrir sur mon continent natal, je ne me pardonnerais définitivement pas de finir mes jours ici. De disparaître à jamais sans revoir les êtres que j'ai autrefois connu.
Et le canoé navigue encore.

Nous posons un pied sur la terre ferme, sur une plage de galets. Plus loin se situe un charmant village rustique, je peux le voir d'ici. Autour de moi, certains pleurent, d'autres sont euphoriques. La promesse d'une vie nouvelle en exil peut être vécue de tant de manières différentes ! J'aurais souhaité ne pas avoir le cœur si peu léger...

- Eh bien, me voici arrivée. Dis-je pour moi-même.

_________________

Please tell me ▄▄
How's the heartless me supposed to understand?
Please tell me ▄▄
Is the lifeless me making the right choice?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Esther Lorelei
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseCerveaux : 47
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement:
MessageSujet: Re: La promesse d'une vie nouvelle, Exil (pv) Sam 11 Avr - 19:58

Je regardais perchée sur une branche épaisse d'un arbre, l'arrivée des nouveaux venus. Je ne savais pas vraiment quoi penser de cette île. Allaient-ils être vraiment heureux ici ? Allaient-ils pouvoir vivre normalement dans cet endroit ? Certains allaient mourir. D'autres survivront, mais à quel prix ? Je sentais que la nuit allait bientôt tomber. Les canoés étaient finalement arrivés sur la terre ferme. J'observais distraitement les personnes qui sortaient et commençaient à marcher pour aller chez eux. Chez leur nouveau chez eux. Leur nouveau foyer. Mon regard s'arrêtait alors sur une chevelure émeraude. Une belle et longue chevelure verte, cascadant sur une jolie peau féminine. Une future zombie. Je descendais alors de mon perchoir, pour peut être me diriger vers la demoiselle à la jolie chevelure verte. Mes yeux étaient perdus dans le vide, repensant au passé. Tout me manquait. Ma vie, ma famille, ma soeur.... Ma jalousie avait fait naître en moi, un côté sombre et maléfique, ce qui m'a valu un aller sans retour sur cette île. Cette énergie maléfique me terrifiait tellement. J'avais peur que tout ne recommence. Je secouais la tête vivement. Je devais m'empêcher d'y repenser. Je n'étais plus l'esprit scéléniaque qui avait voulu plonger le royaume dans une nuit éternelle. Non, j'étais Esther Lorelei. Je devais donc être courageuse., et ne plus laisser mes sentiments négatifs prendre le dessus sur ce qui avait de bon en moi.

Allez courage...

J'avançais, doucement, les yeux baissés vers le sol. Tout ce monde m'intimidait. Je m'assis alors sur un rocher, préférant attendre la personne qui m'intéressait. Un coup de vent fit voleter quelques mèches de mes longs cheveux. Mes yeux bleus se posèrent alors sur la demoiselle aux cheveux verts.

_________________

Couche-toi près de moi, sous le Ciel mauvais
Le noir du Jour, l'obscurité de la Nuit, nous partageons cette paralysie
Les fissures de la porte s'ouvrent, mais il n'y a pas de Soleil brillant à travers
Coeur noir marquant plus sombre encore, mais il n'y a pas de Soleil brillant à travers

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yuri Kagome
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 23
Cerveaux : 31
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement: Loyal Neutre
MessageSujet: Re: La promesse d'une vie nouvelle, Exil (pv) Sam 11 Avr - 20:24

Elle... M'observait.
Cela ne m'avait pas échappé. A Esgalduin, il était un temps où chaque regard signifiait un danger pour une personne de mon espèce aussi savais-je très bien me rendre compte d'une paire d'yeux braqués sur moi.
Je l'observais en retour. Une jolie femme, oui, mais surement aussi dangereuse que son apparence le laissait présager. Un petit rire s'échappa de mes lèvres. Dangereuse ? Je dis n'importe quoï ! La seule personne dangereuse, ici, c'est moi ! Alors il ne faut pas que je m'en fasse.
Au point où j'en suis, ça n'est plus comme si on pouvait me tuer. Ha... Si peu rassurant.
Je voudrais encore être en vie.

Un frisson me saisit alors que je porte mes bras croisés contre mon torse pour me réchauffer. Les sensations s'atténuent mais j'ai toujours si froid... J'ai bien peur de la mort.

- Puis-je savoir la raison que tu as de m'épier ? Je garde le menton haut, comme Wakai m'a apprit à faire. Je ne courberais pas l'échine dès mon arrivée.

Et puis, n'ai-je pas mieux à faire ? Je vois autour de moi les compagnons de voyage s'en aller. Je resterais seule... Autant ne pas trainer.
Il me faudra moi-aussi me diriger vers la ville et choisir une chambre à l'auberge. J'avais hâte de me reposer; j'étais épuisée ! Un peu de sommeil m'ira parfaitement, car la fatigue me rend désagréable.
Et j'ai très peu dormi ces derniers jours...

_________________

Please tell me ▄▄
How's the heartless me supposed to understand?
Please tell me ▄▄
Is the lifeless me making the right choice?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Esther Lorelei
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseCerveaux : 47
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement:
MessageSujet: Re: La promesse d'une vie nouvelle, Exil (pv) Sam 11 Avr - 21:10

Je finis par sourire gentiment.

Ne t'inquiète pas... Je ne te veux aucun mal, mais vu que tu es nouvelle, je vais t'emmener à une auberge....

Je me relevais en secouant mes cheveux, qui brillèrent pendant une fraction de seconde. Je fis signe à la demoiselle aux cheveux verts de me suivre, et je commençais à marcher en direction de la ville. Mes longs cheveux qui arrivaient aux creux de mes hanches, se balançaient au rythme de mes pas, qui n'étaient ni trop rapide, ni trop lent. Je sentis pas loin de nous une présence, alors par mesure de précaution je fis apparaitre une légère brume bleue, comme mes cheveux, qui paraissait tout à fait naturelle à première vue. Je sentais au fond de moi mon côté maléfique s'agiter. Mais qui ne fera rien. Pas ce soir. Je frissonnais. J'étais vêtue d'une simple robe noire qui m'arrivait à mi cuisse, qui mettait mes formes en valeurs, avec des manchettes noires qui me couvraient les bras jusqu'au poignet et des bottines noires plates en guise de chaussures. Rien ne pourrait nous arriver dans cette brume qui nous cachait aux yeux de tous.

_________________

Couche-toi près de moi, sous le Ciel mauvais
Le noir du Jour, l'obscurité de la Nuit, nous partageons cette paralysie
Les fissures de la porte s'ouvrent, mais il n'y a pas de Soleil brillant à travers
Coeur noir marquant plus sombre encore, mais il n'y a pas de Soleil brillant à travers

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yuri Kagome
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 23
Cerveaux : 31
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement: Loyal Neutre
MessageSujet: Re: La promesse d'une vie nouvelle, Exil (pv) Sam 11 Avr - 21:42

Elle... Me montrait le chemin ? Eh bien j'aurais pu suivre les autres voyageurs qui, visiblement, n'empruntaient pas le même chemin que nous ou la suivre elle tout en sachant que je risquais de tomber dans un piège.
Mais je choisis la solution de difficulté.

Je la suivis sans mot dire, finissant par sortir de mon sac à dos d'enfant mon nounours rapiécé, Yuroh. J'en avait besoin le temps d'un câlin et le gardait contre moi en marchant. Il m'offrait assez de forces pour avancer.
Difficile d'oublier les semaines de caprices pour l'avoir ! J'avais harcelé Wakai, qui était alors ma maîtresse et elle avait finit par me l'acheter avec l'argent de ses récoltes. Quand j'y pense... C'était moins compliqué lorsque j'étais esclave. Et puis ils ne me forçaient pas à travailler, aussi passais-je le plus clair de mon temps à rêvasser, telle une jeune et jolie princesse.
Mais dès lors que j'eus ouvert mon sac pour en récupérer Yuroh, Mûk s'impatienta. Mûk, c'est le nom de mon Dragon. Il n'est pas vraiment immense aussi passe-t-il inaperçu la plupart du temps. Mais son caractère vif et querelleur le trahit parfois. Je venais de le réveiller et il voulait sortir !
Je tentais bien de le dissimuler car il me fallait l'effet de surprise si la fille s'avérait tout de même une ennemie.

- J'ai faim. murmurais-je doucement et c'était vrai. Mon estomac était bien silencieux mais de la salive me montait aux lèvres. J'avais envie de chair fraîche. Non ! J'en avais besoin. Et qui te dit que ça n'est pas moi qui vais t'attaquer ? Après tout, tu n'as pas l'air d'être bien morte. Et puis tu es ici depuis combien de temps, d'abord, pour connaître si bien que ça le chemin ?

_________________

Please tell me ▄▄
How's the heartless me supposed to understand?
Please tell me ▄▄
Is the lifeless me making the right choice?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Esther Lorelei
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseCerveaux : 47
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement:
MessageSujet: Re: La promesse d'une vie nouvelle, Exil (pv) Sam 11 Avr - 22:50

Je poussais un soupir las. Elle ne pouvait pas s'empêcher de se poser donc autant de questions ? Je me retournais vers la demoiselle, aux jolis cheveux pour lui répondre.

Je ne vois pas pourquoi tu m'attaquerais, étant donné que je ne fais que t'aider... Ensuite, pour faire simple je suis une élémentaire, donc je ne suis pas comestible pour tout zombie, et puis pour répondre à ta question ça fait un petit moment que je suis ici, assez longtemps pour que je sache me repérer...


Je me retournais de nouveau pour reprendre le chemin. Je savais qu'on allait pas tarder à arriver en ville. Les autres arriveraient aussi, mais dans combien de temps je l'ignorais complètement. Je me devais en tout cas de maintenir la brume autour de nous deux tant qu'on ne serait pas dans la ville. Tout était tellement imprévisible, qu'il valait mieux rester sur ses gardes en permanence. Mais quand on s'y habituait, c'était juste un réflexe, un geste du quotidien. La nuit était tombée, et on apercevait enfin les premières lumières de la ville, au bout d'une bonne vingtaine de minutes de marche.

On arrive....

A l'entrée de la ville je dissipais la brume, étant enfin en sécurité.

Est ce que tu me fais suffisamment confiance pour que je t'emmène à l'auberge la plus proche ou je te laisse te débrouiller ?


Je regardais du coin de l’œil la demoiselle, en croisant les bras, en attente d'une réponse.

_________________

Couche-toi près de moi, sous le Ciel mauvais
Le noir du Jour, l'obscurité de la Nuit, nous partageons cette paralysie
Les fissures de la porte s'ouvrent, mais il n'y a pas de Soleil brillant à travers
Coeur noir marquant plus sombre encore, mais il n'y a pas de Soleil brillant à travers

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yuri Kagome
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 23
Cerveaux : 31
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement: Loyal Neutre
MessageSujet: Re: La promesse d'une vie nouvelle, Exil (pv) Lun 13 Avr - 21:09

- Je ne vois pas pourquoi tu m'attaquerais, étant donné que je ne fais que t'aider... Ensuite, pour faire simple je suis une élémentaire, donc je ne suis pas comestible pour tout zombie, et puis pour répondre à ta question ça fait un petit moment que je suis ici, assez longtemps pour que je sache me repérer...

Un raisonnement plutôt naïf, finalement. Peut-être rassurant, en quelque sorte. Mais quel dommage qu'elle ne soit pas comestible, je commençais à ressentir les effets de la faim. Il n'y avait définitivement rien à manger sur cette île ?
Comme pour me répondre, une martre passa devant nous. ...Des animaux ? Je devrais me contenter d'animaux ?!
...Enfin... Vu ma famine, j'aurais du mal à faire ma difficile. Pourrait-on s'arrêter que j'en croque un ou deux ?

....Qu'est-ce que je raconte, moi ?!
Hé, reprends-toï, Yuri ! Retiens-toï un peu !

Nous passâmes peu loin d'un champ de citrouilles alors que ma guide me dit que l'arrivée était proche. J'eus du mal à chasser la mélancolie d'un souvenir vivace, celui de mon Séfi découpant une citrouille pour Halloween. C'était un rituel qu'il ratait peu, même si les Gargouilles ne tardaient pas à les lui ruiner. Aussi en cachait-on une à l'intérieur de la maison, pour au moins en sauver...
Je secouais la tête. Il me fallait bien vite chasser la nostalgie. M'émanciper, que Diable ! Ah que c'est terrible, ce qui m'arrive...

La ville me changea les idées. Un piano fougueux s'entendait au loin et un accordéon bien plus proche. Des gens riaient et dansaient en pleine rue. D'un bar, une lumière orange se diffusait fortement, elle semblait éclairer toutes les rues. Dans ce clair-obscur d'une nuit tombante, des ombres se prélassaient. Les passants que nous croisions désormais ne portaient nul masque d'indifférence, tous étaient charmants, souriants et concernés. Entre Zombies, inutile de s'entre-dévorer. La faim ne nous poussait pas à nous attaquer et, déjà morts, il n'y avait plus aucune raison de se tirer dans les pattes.
J'émis un soupir de soulagement en ressentant la compassion environnante. Des enfants passèrent près de nous, occupés à se courir après en criant. Même eux ne semblaient pas tourmentés de leur sort... Et pourtant l'une d'entre eux perdit une jambe en courant. Elle revint sur ses pattes à cloche-pied et fit de son mieux pour la remboiter sur le moignon ravagé.

- Dis, madame, tu peux m'aider ?
Je l'aidais. La jambe semblait bouger toute seule sans pour autant avoir été rattachée. Je fis de mon mieux et chercha dans mon sac un ruban que j'utilisais à contre-cœur pour faire tenir le tout. Elle s'en alla rejoindre ses amis qui l'avaient attendu un peu plus loin.

- Est ce que tu me fais suffisamment confiance pour que je t'emmène à l'auberge la plus proche ou je te laisse te débrouiller ?
- ...Je pense que j'ai été trop méfiante. Je n'ai rien à craindre ici, de ta part ou de celle de n'importe qui. C'est une vieille habitude, je suppose... Je veux bien que tu m'y amène... S'il te plait.

_________________

Please tell me ▄▄
How's the heartless me supposed to understand?
Please tell me ▄▄
Is the lifeless me making the right choice?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Esther Lorelei
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseCerveaux : 47
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement:
MessageSujet: Re: La promesse d'une vie nouvelle, Exil (pv) Mar 5 Mai - 7:41

Je finis par sourire. J'avais enfin réussi à gagner sa confiance. Ce qui n'avait pas été une mince affaire tout de même. J'attendais patiemment que la jeune fille finisse de réparer la jambe de la gamine pour l'emmener à une auberge, la plus proche bien évidement. Je fis signe à la demoiselle aux cheveux verts de me suivre une fois qu'elle eut finit son œuvre. Je marchais ni trop vite, ni trop lentement, et surtout en restant dans les ruelles les plus éclairées. On ne sait jamais vraiment à quoi s'attendre en pleine nuit. Une agression est vite arrivée. Plus on avançait, plus les personnes se faisaient rares. Au moins c'était assez calme à ce niveau là. Pas trop de bruit. C'était bien comme ça. On finit par arriver devant l'auberge en question.

Nous y voila...

Je me retournais pour sourire à la jeune fille.

Ah, et pour te nourrir... Souvent des humains débarquent ici, que ce soit par erreur, ou pour une autre quelconque raison.... Tu trouveras dans la forêt, ou sur les rives aussi...

Un vent frais commençait à s'installer vicieusement sur la ville, et aux alentours. Je devais me dépêcher de repartir. J'avais fais ce que j'avais à faire, je n'avais donc plus besoin de rester ici.

Si jamais tu as besoin, je serais dans le coin...

Je regardais par dessus mon épaule, me méfiant un peu, et vérifiant si je n'avais personne qui me collerait aux basques.

Bon je suppose que c'est ici que l'on se quitte ?

_________________

Couche-toi près de moi, sous le Ciel mauvais
Le noir du Jour, l'obscurité de la Nuit, nous partageons cette paralysie
Les fissures de la porte s'ouvrent, mais il n'y a pas de Soleil brillant à travers
Coeur noir marquant plus sombre encore, mais il n'y a pas de Soleil brillant à travers

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yuri Kagome
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 23
Cerveaux : 31
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement: Loyal Neutre
MessageSujet: Re: La promesse d'une vie nouvelle, Exil (pv) Dim 24 Mai - 18:09

- Je ne souhaite pas manger d'humain... Ne serait-ce que par respect pour ceux qui fûmes opprimés. J'avais beau avoir été une Hybride, je n'en était pas moins dépourvue d'empathie pour leur espèce. En fait, je ne souhaitais pas manger du tout. A quoi bon ? Je n'ai pas besoin de me nourrir pour survivre sachant que je suis déjà... Déjà...
Ah, je n'en sais rien !
Pourquoï m'avoir laissé partir sans la moindre information ? Pourquoï avoir décidé de m'enfuir ? Je suis sûre qu'ils auraient pu me tolérer autant de temps que je l'aurais voulu, ils ne m'auraient jamais aban-...
Pour eux. C'était pour eux que j'étais partie. Parce que je les aimais et parce que j'avais peur de les blesser.
Oui, je m'en rappelle maintenant.

Devrais-je vraiment manger ? Je ne suis pas encore morte, de toute façon... Hein ? Mon coeur bat, j'ai un pouls... Je respire, aussi ! Mais pour combien de temps...

Un coup de vent me fit frissonner.

- Si jamais tu as besoin, je serais dans le coin...
- Merci.

A l'heure actuelle, j'avais surtout besoin d'être rassurée mais jamais je ne l'avouerais à une parfaite inconnue. Non, je trouverais certainement, je m'y ferais...

- Bon je suppose que c'est ici que l'on se quitte ?
- Bonne soirée. ...Attend ! C'est quoi la monnaie ici, comment je vais faire, à qui je dois m'adresser, comment je fais pour payer l'auberge, où se trouve la mairie, où est-ce que je peux me procurer une monture, où est-ce que je peux téléphoner... ...et à la prochaine.

Qu'est-ce que j'ai fait ? Devrais-je rentrer ? Revoir l'air chaud souffler sur le verger, les fruits mûrs s'effondrer de l'arbre et les animaux errer paisiblement à travers la ferme. Wakai qui hurle; regarde, le mouton vient d'entrer dans la maison. Et Sefi dort, quelque part. Mûk me suis à chaque pas que j'effectue, de plus en plus difficilement, et je m'appuie sur lui pour avancer. Je regarde le soleil qui me brûle les yeux. Je suis chez moi ici. Le seul endroit où je me suis jamais sentie acceptée et aimée. Je sais que, à quelques pas, se trouve l'élevage de Dragons et qu'il me faut y retourner. Déjà, les images s'effondrent, je me rappelle pourquoi je me suis exilée là-bas, pourquoi j'ai quitté la ferme. Puis, Dreadful, la dernière étape. Je suis coincée ici.

_________________

Please tell me ▄▄
How's the heartless me supposed to understand?
Please tell me ▄▄
Is the lifeless me making the right choice?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
est mon nom en ces limbes
Infos de base
Fiche RPG
MessageSujet: Re: La promesse d'une vie nouvelle, Exil (pv)

Revenir en haut Aller en bas

La promesse d'une vie nouvelle, Exil (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreadful ; Zombies & Autres Décédés :: L'Océan :: Port des Récifs Ascérés-