Hellcome on Dreadful!
Hansel & Gretel
Administrateurs
Profil - MP
Quand la mort n'est pas là, les zombies dansent
- Dans ce monde envahi par des créatures plus étranges les unes que les autres, les Zombies avaient décidés de vivre en paix, il y a déjà quelques décennies. Mais le pouvaient-ils vraiment ? Pour ces êtres, la seule présence d'un être au sang chaud créait chez eux une irrépressible envie de viande fraîche ! Le cerveau, organe succulent s'il en est, eut donc tôt fait de menacer la paix qu'ils avaient cherchés à obtenir. C'est alors qu'une décision extrême fut prise : Les Zombies allaient s'exiler sur une île déserte, rien qu'à eux, et vivre en autarcie ! Ainsi fut créée Dreadful, l'île des morts-vivants !


 

Partagez|

In the devil's lair (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Sin
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 23
Profession : Conseillé de Zune De Laudreuil
Cerveaux : 74
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
0/100  (0/100)
Alignement: Loyal Mauvais
MessageSujet: In the devil's lair (pv) Jeu 11 Juin - 9:09


Un véritable novice en la matière... Mais un novice infiltré. Sin serra les dents et contempla pour la millième fois cette heure-ci les environs. Des fioles renversées dans une salle condamnées... Forcément, avec tous les trucs mutagènes qu'ils avaient balancés, plus personne n'était près de venir lui rendre une petite visite. Il souhaitait que la salope se bouge un peu, qu'il puisse enfin récupérer l'artefact et se barrer en vitesse.
C'était le collier de Devil qui le maintenait ici, la puissance du catalyseur devenant prison. Il ne savait comment la nécro avait fait son compte, mais le résultat était là. Et lui se sentait bien emmerdé d'être au service d'une nécro inutile, mais satisfait de pouvoir être l'espion parfait. Alors il se releva, impossible de rester plus longtemps dans cette torpeur.
Il avait déjà fouillé les lieux. Rien de compromettant, juste des formules, des potions et des mixtures qui puaient atrocement. Aucun intérêt non plus, juste de quoi créer cette formule de dézombification qu'ils cherchaient. Mais pour cela, il leur faudrait être un peu plus intelligents... Dommage, la solution était sur leur yeux...!
Non, il déconne.
Sin n'a jamais eu les connaissances scolaires nécessaires pour devenir laborantin. Ces trucs gluants, mous ou bien liquides, il ne comprenait pas à quoi cela servait. C'est moche et ça sert à que dalle, pas de quoi en faire tout un labo. Mais il trouvait ça marrant de jouer au savant, ça lui faisait passer le temps.
S'il avait encore eu son pendentif, aucun doute qu'il en aurait profité pour balancer ces fioles l'une contre l'autre, histoire de voir ce qui exploserait de ce qui développerait un brouillard toxique.
La fiole qui l'avait abîmé lui revint en tête. C'était quoi déjà ? Un truc qui brille, avec des paillettes. Il se pencha vers la fiole brisée et en lu l'étiquette. La lecture, pas tellement son truc non plus. Il avait quitté les rebelles avec une instruction désastreuse et c'était Zune qui avait dû repasser par derrière pour lui ré-apprendre à lire, à compter, et tous ces trucs qui ne servent pas. L'éternité se profilant, ça lui a quand même été sacrément utile de savoir lire.
Sang de Tsuno qu'il y avait marqué.

Bien qu'inculte, il n'était pas stupide. Les tsunos, il connaissait, tout autant que les nécromanciens, les vampires, les lycanthropes, les zombies, les fantômes (encore heureux!), les élémentaires, les magiciens, les dragons... Bref, il avait un bon répertoire des forces et faiblesses des différentes espèces, ce qui lui avait été très utile pour rester en vie un petit peu de temps.
De plus, les tsunos, c'était sa famille.
C'était son père, et ceux avant lui. Et bien qu'il ne soit pas très attaché à ceux l'ayant élevé durant ces toutes premières années, il ne pouvait nier qu'au fond de lui se terrait un peu de ces simples d'esprits affilié à un cheval cornu.
Son père...
John Mare.

Il se rappelait d'un homme juste et bon envers sa famille. Quelqu'un de très intelligent, toujours à inventer telle ou telle histoire pour calmer les pleurs de ses deux humains d'enfants. Il était tolérant et aimant, le père parfait en quelque sorte. Mort bien vite, néanmoins. Les tsunos vont aux cieux, dit-on. Indigo se demanda si son père y était effectivement...
Ou bien s'il avait chuté en enfer pour avoir aimé une humaine.

Sin repensait à sa maîtresse, bien évidemment. Où était donc la Vampire Rouge ? Fallait-il qu'elle vienne ici risquer sa vie pendant qu'il se battait si désespérément pour la lui épargner ? Il ferait tout pour elle car c'était le contrat qu'ils avaient passé il y a tant de temps. C'était sa façon de lui repayer cette nuit où il s'était vidé de son sang sur le sol froid d'une église transformée en quartier rebelle. Une nuit où il avait imploré pour sa vie et où on lui avait répondu par l'affirmative.
D'un côté, c'était vrai, qu'elle morte, elle serait fantôme comme lui et cela serait plus facile de l'avoir rien qu'à lui. Mais admettons qu'elle disparaisse ? Il l'aurait perdu pour de bon et prendre le risque lui était fort peu nécessaire pour le moment.
Non, il était celui qui pouvait faire basculer l'histoire. La seule chose à faire était de récupérer le pendentif et de se débarrasser des laborantins pendant qu'ils ne se méfiaient pas.

Alors qu'il réfléchissait à comment reprendre ce collier, le SAS de décontamination s'ouvrit. Malgré la pénombre, il aperçut une forme blanche entrer. Elle ne lui était pas inconnue bien que leurs chemins ne se soient jamais croisés. C'était la fille d'Izzy, H.
Il aurait pu apprécier Izzy. ...Si ce n'était son caractère affligeant et totalement ennuyeux, bien entendu. Mais la Vampire Grise était également dotée d'une intolérance si inqualifiable qu'elle avait aussitôt pris en grippe le survivant. Alors, forcément, il ne s'était pas laissé faire et l'avait haït avec passion. Maintenant qu'elle ne le voyait plus, difficile de chercher vengeance cependant il n'apprécierait jamais tout ce qui pourrait sortir de l'entrejambe poussiéreux de cette chieuse de première.

Et H. était un magnifique exemple de fille qu'il adorerait détester.
Mais pour l'instant, elle pourrait lui filer un coup de main.

< Tu ne sais pas que c'est dangereux, ici, petite H. ? Mais ne t'en fais pas, je suis là pour te protéger. > qu'il menti éhontément. Allons ! Le seul danger, ici, c'était bien lui !

_________________
Ah, j'espère que tu es prêt pour les déboires
Car le Diable a tiré ton numéro ce soir
Tu peux faire tes prières au besoin
Si tu t'enfuis tu n'iras pas bien loin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nataku Momoji
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 252
Profession : Infirmière
Cerveaux : 15
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement: Chaotique Bon
MessageSujet: Re: In the devil's lair (pv) Jeu 11 Juin - 10:16






    Il fait froid ici. Personne n'a pensé à allumer le chauffage ? Je frissonne et passe mes bras autour de moi. Il fait sombre, aussi. Dehors, il pleut. On est en pleine nuit et je n'ai toujours pas revu Lully ou Turold. C'est triste, j'aurais aimé les revoir. Je sais qu'ils vont bien mais quand même... Si je suis revenue, c'est un peu pour eux aussi.
    La pluie frappe les immenses vitres, j'essaie de ne pas trop les regarder pour éviter d'avoir pleure. Ici, dans ma tête, il fait beau. J'entretiens ces nuages clairs et la rivière qui s'écoule lentement. J'espère un été clément.
    Je ne me sens pas bien. Je suis venue ici pour protéger, mais d'habitude, c'est l'inverse. Je ne sais pas si j'y arriverais.
    Ken est introuvable. Il a quitté le laboratoire, je ne sais pas pourquoi. J'espère qu'il va bien. Moi, je me retrouve toute seule et il pleut... J'aime bien la pluie, mais pas toute seule. Mon jumeau me manque, je serre les bras plus fort autour de moi. Je mordille une des mèches de mes cheveux, j'ai faim. Il n'y a jamais de bonbons à manger ici, ni même de patisseries et c'est vraiment triste. J'essaie d'oublier le mauvais temps et Maman, qui ne va pas bien. J'essaie de me concentrer sur Yui et sur mon jumeau. J'essaie de me dire que je rentrerais dès ma mission terminée. Je n'arrive pas à dormir, ici.
    Pas quand je suis toute seule.
    Et le lit de Ken, il est vide, il me donne pas envie de dormir dedans.

    La lune brille et reflète mes pas sur le sol de glace. J'avance dans des pantoufles bien trop grandes pour moi, glissant les pieds à chaque pas pour ne pas les perdre. D'une main, je frotte ma joue gelée et appuie sur un bouton qui ouvre une porte.
    Je ne sais pas ce qu'ils font. Je suis venue ici pour rien car on me tient à l'écart alors que je devais aider. Je me sens mal, très mal. On dirait que je suis incapable de me battre... C'est pas vrai, pourtant, je le sais. Si je combats, je peux mordre très très fort.
    Alors que même Turold il peut pas mordre.

    Je suis un peu jalouse qu'il ait une chérie, car il se fiche de moi, maintenant. Il n'est même pas venu me revoir alors que je ne l'ai pas vu depuis l'année dernière. Mais je vais pas assez bien pour lui faire la bouille alors je fais un effort. Je rentre dans le petit couloir et attend que l'autre porte s'ouvre. J'ai pas vraiment une bonne raison pour être là, mais je cherche à savoir ce qu'ils me cachent et je le trouverais bien. Je sais que je finirais par savoir... Et là je pourrais aider !
    La porte s'ouvre sur une pièce toute noire et il me faut un temps avant d'y voir quelque chose. Il n'y a pas de fenêtre et je trouve ça encore plus triste. Mais je sens une présence sans pour autant savoir où elle se trouve. ...L'ennemi ?

    < Tu ne sais pas que c'est dangereux, ici, petite H. ? Mais ne t'en fais pas, je suis là pour te protéger. >

    H........
    Naze nano?

    Je recule, me prends la porte refermée et aie à voix basse. Une forme violette apparait et je ne le connais pas. Je suis sur mes gardes, je grogne doucement.

    - Je m'appelle Nate, pas H. Je grogne toujours, énervée. Personne ne m'appelle H. Moi c'est Nataku !! D'où il sait ça, lui ? Y'a que Maman qui m'appelle comme ça ! Pourquoi tu m'appelles H. ! C'est Maman qui te l'a dit ! Il me donne pas envie de lui faire confiance. Quelqu'un qui vient et qui connait déjà votre nom, il faut pas lui faire confiance. Surtout pas ce nom-là. Et je sais que Maman peut pas me l'avoir envoyé pour me protéger, je sais qu'elle peut pas là en ce moment alors c'est qui lui desu ka?!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://orphelinat-sanada.forumactif.org/
avatar
Sin
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 23
Profession : Conseillé de Zune De Laudreuil
Cerveaux : 74
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
0/100  (0/100)
Alignement: Loyal Mauvais
MessageSujet: Re: In the devil's lair (pv) Jeu 11 Juin - 10:52


When the moon begins to rise
You'll see fire in my eyes
So go on, try to look away
You know I'm too far gone to save

- Je m'appelle Nate, pas H.
- A d'autres. Il avait le sourire et parlait calmement, pas irrité le moins du monde par l'accueil détestable que lui faisait la fille de son ennemie. Il n'avait pas peur d'elle, contrairement à la fillette qui semblait terrorisée.
- Pourquoi tu m'appelles H. ! C'est Maman qui te l'a dit !
Son sourire s'élargit mais il le tua dans l’œuf avant de paraître menaçant. Il ne fallait pas l'effrayer plus qu'elle ne l'était sinon elle chercherait à s'enfuir. Juste assez pour paraître délicieusement étrange.
- Tu sais, nous ne sommes pas si différents, toi et moi. Cette blague ! Il ne supportait pas l'enfant et ne comprenait pas comment on pouvait se réfugier dans un caractère aussi gamin à son âge ! Il le savait, la loute avait bien deux siècles passés. Pourtant, la Vampire Rouge lui avait raconté une partie de l'intrigue et il savait qu'il fallait la jouer gentil pour pouvoir être délivré. La Yōkai, volée à la naissance, avait été élevée parmi les chiens et son passé, il ne pouvait le nier, était fortement douloureux. Rien de comparable au sien, c'est clair. Et cela lui faisait mal de se dire semblable à elle. Mais il devait avouer qu'ils avaient cette douleur sourde au fond d'eux qui leur offrait une légère ressemblance. Nous avons tous deux perdus cette partie de nous-même si chère. Mentionner le frère de l'albinos ? Terrain risqué. Mais lui-même ayant perdu Tako pendant si longtemps, il lui fallait jouer de ce mal pour s'en sortir. Et puis, je te connais depuis bien longtemps, petite H. Tu commences à faire parler de toi dans ce monde qui s'effondre, c'est quelque chose que j'apprécie. Aucun respect pour ce que te murmure tes proches, tu joues sur ton propre terrain quitte à te lier contre ta propre mère. Amusant, admirable.

Il la laissait digérer ses paroles, regardait comment celles-ci faisaient leur effet sur le petit être naïf en face de lui. Elle était bien trop adorable pour ne pas l’écœurer. Il détestait ce type de femmes, naïve, chiarde... La Vampire Rouge traînait clairement dans une division supérieure !

- Regarde-moi, enfermé ici, je ne suis pas d'un grand danger. Cesse de me craindre et jouons cartes sur table ! J'ai besoin de ton aide pour m'enfuir. Tu ne peux décemment pas laisser quelqu'un emprisonné sans réagir, non ? Ça n'est pas du tout ton éthique !

_________________
Ah, j'espère que tu es prêt pour les déboires
Car le Diable a tiré ton numéro ce soir
Tu peux faire tes prières au besoin
Si tu t'enfuis tu n'iras pas bien loin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
est mon nom en ces limbes
Infos de base
Fiche RPG
MessageSujet: Re: In the devil's lair (pv)

Revenir en haut Aller en bas

In the devil's lair (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» The Sacrifice of Haiti "Pact with the Devil"
» Alignement NewJersey Devil
» Supernatural;; Sympathy For The Devil
» [Defense Devil] Présentation
» Ω I thought I saw the devil, this morning looking in the mirror,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreadful ; Zombies & Autres Décédés :: Les Alentours :: Laboratoire Cinq Pics :: Zone de Travaux Viraux-