Hellcome on Dreadful!
Hansel & Gretel
Administrateurs
Profil - MP
Quand la mort n'est pas là, les zombies dansent
- Dans ce monde envahi par des créatures plus étranges les unes que les autres, les Zombies avaient décidés de vivre en paix, il y a déjà quelques décennies. Mais le pouvaient-ils vraiment ? Pour ces êtres, la seule présence d'un être au sang chaud créait chez eux une irrépressible envie de viande fraîche ! Le cerveau, organe succulent s'il en est, eut donc tôt fait de menacer la paix qu'ils avaient cherchés à obtenir. C'est alors qu'une décision extrême fut prise : Les Zombies allaient s'exiler sur une île déserte, rien qu'à eux, et vivre en autarcie ! Ainsi fut créée Dreadful, l'île des morts-vivants !


 

Partagez|

Vers de Vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Aureliucz Walker
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 827
Profession : Ermite reclus
Cerveaux : 43
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
10/100  (10/100)
Alignement: Chaotique Neutre
MessageSujet: Vers de Vie Mer 17 Juin - 21:13



L'aube pointait et il fût temps pour le mort de rejoindre son caveau. Boitant jusqu'au foyer, il ne craignait le soleil ne s'étant pas couché de la nuit, les dégâts étant proportionnels à l'inquiétude qui lui en pesait. Voyant le territoire s'étendre sous ses pieds, il comprit durant quelques secondes que cette île était chanceuse de vivre sous la coupe des décédés. Jamais les vivants ne font bon travail et il faut alors les éconduire cruellement. Lui avait dû se débarrasser d'une ange car ne pouvant l'accompagner chez lui.
Loquet frappant, il ne doutait de la présence en ces lieux de son amie Yuri, ni même de celle de Claudia ramenant Doucette. C'est vrai, il adorait Claudia. La louve lui avait manqué pour autant qu'il se doutait encore de qui elle était. La revoir... Il n'avait pas manqué l'occasion, ne l'avait pas pu et jugeant aux réactions de l'enfante, elle non plus ne l'avait perdu en sa mémoire.


Rentrer, se perdre dans ses souvenirs, s'asphyxier de solitude en une maison pleine. Aureliucz retrouva les murs sombres et les tapisseries anciennes contant de vieilles conquêtes oubliées. Il avait été le gardien de ce passé, cette histoire déchirée. Mais aujourd'hui... ne subsistait rien de son histoire. L'être avait été rayé du monde, tué de sa légende. Ses enfants étaient devenus des plus petits, les générations s'étaient perdues. Aureliucz était devenu obsolète, diaphane. Il avait été le mari de la Lenore disparue. Il avait été l'amante de celle aux yeux si bleus qu'ils tuaient d'un battement de cils. Ces yeux l'avaient noyés.
Nulle raison ne germait en son esprit malade, mais il gardait en lui l'étincelle d'une caricature de ce qu'avait été autrefois sa vie. Sa maison ainsi meublée de personnalités de son passé lui semblait usuelle. Il ne souriait pas en entrant tout comme il ne pleura pas en trouvant le salon empli.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zune De Laudreuil
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 353
Profession : Self-destruction, love!
Cerveaux : 62
Localisation : DTC
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement: Chaotique Neutre
MessageSujet: Re: Vers de Vie Sam 20 Juin - 11:10



- Vous pouvez me lâcher, maintenant, madame ? ...Madame ?

Davina qui se débattait fébrilement, moi tenant fermement son bras. On aurait pu croire à une histoire habituelle, seulement il y avait là une grande différence. Pour une fois, je n'agissais pas pour ma personne, ni même en traîtresse à une cause n'étant pas la mienne. Ce coup-ci, j'étais la sbire.
Ca ne me faisait même pas mal, je veux dire, j'étais satisfaite de mon sort et contente d'aider. Voilà cent ans et plus que je n'ai revu Maître Aureliucz et je le croyais tellement mort que... Ca a été un véritable soulagement d'entendre le son de sa voix. J'ai obéis. Bien sûr que j'ai obéis, ce gars détient mon respect éternel. Pour tout le bien qu'il m'a fait lorsque j'étais perdue, chaînes aux pieds, je ne saurais le repayer de manière égale.

Évidemment, je ne l'avais pas reconnu. Comment aurais-je pu ? Il venait d'un songe lointain, perdu dans les ténèbres d'un passé tortueux. Je n'aurais jamais pensé le retrouver et avoir l'occasion de payer ma dette.
J'ai dû un peu trafiquer pour retrouver l'endroit où vivait mon Maître. Mais ça ne fut pas réellement difficile car ses goûts n'avaient pas changés d'un pouce. C'était le vieux château reculé, aux abords du village, celui qui était craint même des Yōkai, car c'est vachement flippant quand même un castel en ruines.
J'y amenais Davina sans peine, balançant celle-ci sur mon épaule comme un gros sac à patates. Elle se débattait mais fini par la boucler, car on ne lui avait rien donné à grailler depuis la veille ce qui épuisait pas mal ses forces. Poussant sans ménagement la porte, comme à mon habitude ais-je envie de dire, j'entrais sans cérémonie aucune. Ce n'est que lorsque j'aperçus Yuri au salon que je me stoppais net, la fixant les yeux comme des ronds de billes.

- Qu'est... Ce que tu fous ici, 'Ri ?....! Qu'importe !! Bouge immédiatement d'ici, c'est dangeu-

Pas trop le temps de blablater. La porte, à nouveau. Je me retourne et vois Master dans l'encadrement de la porte. Sourire gêné, situation cheloue. Je ne lui en veut pas, ça n'est pas de sa faute mais de la mienne. Je n'avais qu'à pas l'abandonner à son sort il y a si longtemps de cela...

- Ah, j'ai ramené la fille, Maître. Tant pis pour Yuri, on y retournera quand on aura le temps. Mais merde, je m'attendais à presque tout, sauf elle. Si loin, si loin d'Esgalduin la petite princesse... Perdue ? Kidnappée ? Difficile de croire que le chaton l'ait laissé s'enfuir... Surement un événement effroyable. Autant ramener en urgence l'oiselle blessée chez elle.

_________________


Beneath the stains of time
The feelings disappear
You are someone else
I am still right here
Revenir en haut Aller en bas
http://our-lands.monempire.net/
avatar
Yuri Kagome
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 24
Cerveaux : 31
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement: Loyal Neutre
MessageSujet: Re: Vers de Vie Sam 20 Juin - 13:12

Cela ne me dérangeait pas vraiment de vivre chez Aureliucz. Il était gentil. Et puis, je n'avais pas trop à me plaindre sinon pour la poussière régnant sur les murs. Je trouvais toujours de quoi m'occuper, et il essayait de m'apprendre à contrôler mon état de Zombie. Bien sûr, j'avais beaucoup de mal. Cela ne tombe pas du ciel de savoir s'empêcher de manger tout le monde.
Heureusement, la plupart du temps, je ne ressentais même pas le besoin de tuer. Ce n'était que lors de mes 'crises', que je souffrais beaucoup de la faim et perdais le contrôle. Il m'était alors quasi-impossible de me retenir et je perdais tous souvenirs de ce qui se passait.
En général, nous étions ensembles durant la journée. Il m'apprenait à me défendre et à me battre. Puis je lui faisais la lecture, ses doigts, usés, peinant à tourner les pages mais pas à détenir une épée.

Le temps passait lentement, pourtant, et je me lassais de rentrer, me remémorant mon charmant Sefi qui m'attendait au pays. Je m'en languissais, pour tout dire et l'aurais bien retrouvé sur le champ si ce faisant je ne le mettais en danger.
Aureliucz était parti en début de soirée, chose que je trouvais plutôt étrange. Quelle raison avait-il de quitter le logis ? C'était rare qu'il disparaisse et encore moins que la raison ne m'en échappe. Je m'attendais donc à ce qu'il revienne, comme la dernière fois, entaché de sang, et m'apprêtais à l’accueillir pour ensuite l'aider à se débarbouiller. Mais ce fût quelqu'un d'autre qui passa la porte.

E... Elle ?
Je n'avais vu la Vampire qu'une seule fois, il y avait un moment de cela. Elle était venue à l'élevage s'occuper avec moi des dragons et cela avait été un instant agréable bien que fatiguant. Elle ne m'avait pas marqué plus que cela aussi n'avais-je retenu son nom. Je me demandais juste ce qu'elle faisait ici, dans la demeure d'Aureliucz ! ...et surtout, qui était la jeune fille qu'elle portait sur son épaule ? Elles n'avaient rien à faire là ! Aureliucz sera furieux s'il voit que des inconnues ont profité de son absence pour entrer chez lui !

- Qu'est... Ce que tu fous ici, 'Ri ?....! Qu'importe !! Bouge immédiatement d'ici, c'est dangeu-
- Et toï alors ? Oui je sais bien que c'est dangereux ! répondis-je en même temps qu'elle alors que des bruits de pas familiers se faisaient entendre. Aureliucz, tu es de retour !

- Ah, j'ai ramené la fille, Maître. ... "Maître" ?

_________________

Please tell me ▄▄
How's the heartless me supposed to understand?
Please tell me ▄▄
Is the lifeless me making the right choice?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
est mon nom en ces limbes
Infos de base
Fiche RPG
MessageSujet: Re: Vers de Vie

Revenir en haut Aller en bas

Vers de Vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Comment arrêter l'exode vers P.A.P
» Expédition vers le Harad.
» Vidéotron offre les appels interurbains gratuits vers Haïti
» Retour vers son coeur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreadful ; Zombies & Autres Décédés :: Le Village :: Zone Résidentielle :: Château d'Aureliucz Walker-