Hellcome on Dreadful!
Hansel & Gretel
Administrateurs
Profil - MP
Quand la mort n'est pas là, les zombies dansent
- Dans ce monde envahi par des créatures plus étranges les unes que les autres, les Zombies avaient décidés de vivre en paix, il y a déjà quelques décennies. Mais le pouvaient-ils vraiment ? Pour ces êtres, la seule présence d'un être au sang chaud créait chez eux une irrépressible envie de viande fraîche ! Le cerveau, organe succulent s'il en est, eut donc tôt fait de menacer la paix qu'ils avaient cherchés à obtenir. C'est alors qu'une décision extrême fut prise : Les Zombies allaient s'exiler sur une île déserte, rien qu'à eux, et vivre en autarcie ! Ainsi fut créée Dreadful, l'île des morts-vivants !


 

Partagez|

Once Upon A Time #XxX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Turold Darkest
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 23
Profession : Scientifique au Laboratoire Cinq Flèches
Cerveaux : 66
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement: Loyal Bon
MessageSujet: Once Upon A Time #XxX Ven 26 Juin - 19:41



Deux jours avaient passés depuis la fin de la tuerie. Deux jours depuis la mort d'Uta.
Il n'en revenait pas. C'est vrai, Turold n'avait jamais vraiment apprécié ce garçon dont la mentalité et les méthodes étaient un peu trop éloignées de ce qu'il était lui, mais il n'aurait jamais souhaité la mort de quelqu'un ayant partagé son calvaire. L'avoir vu, étendu sans vie sur le lit où il l'avait lui-même déposé, la gorge lacérée, cela lui en avait mis un coup.
Inutile de dire qu'il n'avait plus dormit dans ce lit. Il n'avait plus dormit du tout.

Il n'avait pas voulu demander des comptes à Nataku, pas plus qu'à Kenneth, dont l'air égaré et la présence même à côté du cadavre semblait tout dire. Il n'aurait jamais cru son ami capable d'une telle chose... Et le plus drôle, c'est qu'il avait mal pour Zune ! Comment la Vampire prendrait-elle cette mort ? Il l'avait vu pleurer, penchée sur le corps brisé de Near, et était certain que la disparition d'Uta ne la laisserait pas de marbre. Il s'en voulait, au fond, d'avoir fait confiance à Kenneth dont il savait la raison défaillante et se serait préoccupé du sort de ses amies s'il en avait été capable. Mais aujourd'hui, il était juste trop brisé par le remord pour penser à autre chose qu'à sa culpabilité dans cette triste fin. Il ne pouvait s'empêcher de se dire que s'il avait tout simplement vendu Kenneth, son ami serait toujours de ce monde.

Pouvait-il se reprocher de ne pas avoir été fourbe et traître ? Il avait toujours fait ce qui semblait le mieux, qu'importe les sacrifices. Mais cette fois-ci... Il avait lamentablement échoué. Sorti de son rôle d'esclave, devenu l'un de ceux qu'il vénérait, il était perdu. Une fois, il avait avoué qu'il préférerait mourir que de ne plus être humain... Pourtant, il ne l'était plus. Où le contrôle lui avait-il échappé ? A partir de quand les choses avaient mal tournées ? Il ne le savait pas. Trop d'erreurs, lamentables, lui écharpaient maintenant l'âme et la raison. Il n'avait pas fait les bons choix et Uta était mort à cause de ça.
Tout comme son Maître.

Plutôt que d'errer dans les couloirs du laboratoire, craignant de recroiser celui qu'il avait bien surestimé, il finit par se rendre chez celle qu'il aimait, espérant y trouver du réconfort. Évitant le champ de citrouilles, il finit par se retrouver dans la forêt qui abritait la demeure de sa promise. Ses pas étaient lourds et un peu maladroits à cause de la fatigue, mais il ne peinait pas à retrouver le chemin qu'il avait l'air de connaître depuis toujours. Le calme de la forêt le reposait, le rassurait. Il oubliait petit à petit la douleur lui vrillant la cervelle, il oublia la folie s'insinuant dans ses veines et l'empoisonnant doucement. La tentation fébrile de la vengeance ainsi que le goût des larmes.

Arrivant sur le lieu dit, une fleur sauvage, certainement une des seules de la région, cueillie au passage pour en faire un présent et ne pas arriver les mains vides, il toqua à la porte. Elle lui avait manqué et revoir ce beau visage fit battre son cœur plus vite. Ses mains tremblaient légèrement, ses joues étaient foncies et il souriait de manière un peu stupide.

_________________



falling in love, a hard decision
saying things like, "I will protect you."
making the same promise during each end
will you crumble painfully?

it's okay if it's true love
-Ai no Shiren!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Esther Lorelei
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseCerveaux : 47
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement:
MessageSujet: Re: Once Upon A Time #XxX Ven 26 Juin - 21:15



Once Upon a Time


Le soleil s'était levé depuis un moment, et j'étais toujours dans mon lit. Bien installée. Les gazouillis des oiseaux me berçaient, me permettant d'oublier la bataille, qui avait eu lieux deux jours avant. Je finis par me lever, prenant bien mon temps, et m'étirant pour faire passer les nombreuses courbatures qui s'étaient installées vicieusement. J'avais revêtue pour dormir, une simple chemise de nuit bleue pastel, qui m'arrivait à mi-cuisse, et mettait en valeur mes formes généreuses. Je sortis alors de ma chambre, me baladant pieds nus dans la maison. Je m'installais tranquillement sur une chaise, dans la cuisine, et me fis un bon petit déjeuner copieux. Je n'avais gardé aucune cicatrice de mon combat contre l'étrange créature, lors de l'échange d'otage, et ça m'arrangeait bien. Ça aurait été très laid sur moi. Une fois finis de manger, je rangeais tout ce qui avait été déballé sur la table. J'allais donc dans la salle de bain, me recoiffer. Je comptais rester en "pyjama" toute la journée, sans sortir. C'était sans compter sur l'arrivée d'une personne, qui toquait à la porte. Je me levais alors rapidement, et allais donc ouvrir la porte d'entrée. Je vis alors la personne qui hantait mes pensées. Turold. Je souriais en voyant la fleur qu'il tenait dans ses mains. Je la pris délicatement entre mes doigts, et déposais un doux baiser sur ses lèvres.

Viens, rentre...

Je lui fis signe de me suivre et allais prendre un vase dans un de mes meubles, et y versais de l'eau bien fraiche, et y mis la fleur sauvage. Je me dirigeais ensuite dans le salon en prenant le lycan par la main et m'installais sur le canapé, et fis signe au garçon de s'asseoir à côté de moi, avec un grand sourire sur mes lèvres fines. Je le pris ensuite dans mes bras, tout en l'embrassant tendrement. Je passais alors ma main dans ses cheveux noirs corbeau, et me rappelais à quel point ils étaient doux.

© code by Lou' sur Epicode


_________________

Couche-toi près de moi, sous le Ciel mauvais
Le noir du Jour, l'obscurité de la Nuit, nous partageons cette paralysie
Les fissures de la porte s'ouvrent, mais il n'y a pas de Soleil brillant à travers
Coeur noir marquant plus sombre encore, mais il n'y a pas de Soleil brillant à travers

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Turold Darkest
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 23
Profession : Scientifique au Laboratoire Cinq Flèches
Cerveaux : 66
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement: Loyal Bon
MessageSujet: Re: Once Upon A Time #XxX Sam 27 Juin - 10:34



Quand un ami un jour s'en va
La terre s'ouvre sous vos pas
Arrive-t-on à guérir de cette blessure ?
Je dois avouer que je n'en suis pas sûr

-South Park

Les ténèbres de la chambre se reflétaient dans le regard des deux jeunes hommes. Turold gardait en tête les protestations faibles de son ami alors qu'il l'avait amené avec lui au laboratoire, de force en quelque sorte, pour le soigner. C'était pour lui le geste le plus évident à faire, le plus charitable. Il n'aurait jamais pensé que cela conduirait à une telle fin...

Souhaitant quitter sa propre chambre, où Turold avait déposé Uta, il pensait s'en aller dormir sur un fauteuil dans la salle de documentation, récupérer des forces étant la meilleure chose à faire à présent. Mais alors qu'il franchissait le pas de la porte, il entendit la voix faible et tremblante de la jeune Goule.

- Attend ! Turold, écoute-moi... Je vais mourir. Turold s'arrêta immédiatement. Un demi-sourire peu convaincu naquit sur ses lèvres. Il se retourna et détailla Uta. Il était en sueur et semblait épuisé. Le combat l'avait surement assez marqué pour qu'il se retrouve dans de telles angoisses. Après tout, tout deux avaient partagé le même sort, ce qu'ils cachaient au fond d'eux se ressemblait.

- Ne dis pas de saloperies pareilles. Tu n'es pas blessé aussi gravement. Il disait cela pour le rassurer, mais surtout pour se rassurer, lui. Il n'accepterait pas la mort d'Uta, il savait que cela serait le point de non-retour, la fin de sa sanité. Son double, son ami, ne pouvait mourir ici. Pas après qu'il fût sauvé, cela serait trop cruel pour qu'il puisse le supporter.

Uta le regardait droit dans les yeux. Malgré la fièvre évidente le consumant, il semblait tout à fait sérieux, ce qui faisait trembler Turold qui tentait bien de se convaincre du contraire. La Goule lui répondit d'un ton éteint...
- Je ne plaisante pas. Tu sais, j'ai été élevé pour remplacer mon père sur le champ de bataille. Si je ne m'y connaissais pas un tant soit peu en stratégie de guerre, je serais encore plus misérable que je ne le suis déjà.

- Tu divagues. Il n'y a aucune raison que tu meurs, tu es à l'abri ici. Turold se faisait de plus en plus glaciale, se retranchant dans ses dernières défenses. Uta était fatigué, c'était tout. Il ne pensait pas ce qu'il disait. Il ne pouvait pas le penser. Personne ne pouvait être si serein une fois sa mort proche, teintait-il de se convaincre. Il oubliait bien facilement le calme qui l'avait envahi ce moment où Zune était sur le point de lui arracher le coeur...

- J'ai trahi mon camp un nombre incalculable de fois et je me retrouve dans la demeure de l'ennemi... Je suis devenu inutile, Turold.
- ...Je vais te chercher des calmants. Fuir. Mettre fin à la conversation, partir. Nier la suite, oublier. Se noyer dans les mensonges. Le Lycanthrope était terrorisé.

- Non, reste ! Il faut... Que tu me promettes... Amélia a disparu. Elle est tout ce que j'ai, c'est pour ça que j'ai rejoint les Wolfberg ! Ils m'ont promis de la retrouver ! Aie pitié, même si elle est morte ! Même si elle est... Retrouve-la, protège-la, enterre-moi près elle. Elle ... La voix, se faisant telle une supplication, se brisa sur la fin. Turold n'osait pas se retourner, il avait une assez bonne ouïe pour entendre clairement son ami pleurer en silence. Ses sanglots résonnaient dans sa tête comme un grincement infernal.

- A demain. Articula-t-il, la gorge nouée. Demain, tout ira mieux.


Mais Uta était mort dans la nuit.

Et lui restait là, seul et sans défenses. Lui, maintenant, le seul à le pleurer, le seul à trembler. Il n'avait toujours pas disposé du cadavre, c'était impossible. Comment pouvait-il retrouver Amélia ? Comment savoir seulement si elle était en vie ? Uta restait à pourrir dans le lit. Turold se disait ne jamais remettre un pied au laboratoire.

Au visage d'Uta se succédait celui, plus doux, plus vivant, d'Esther et Turold ne pouvait s'empêcher de serrer tristement sa main dans la sienne. Elle semblait si innocente qu'il n'avait pas le cœur de partager sa souffrance avec elle. La suivant au salon, recevant son baiser, il l'embrassa en retour sur le front. Esther était belle. Il ne pouvait se rendre compte de sa chance d'avoir le droit de vivre cette idylle, mais il ne pouvait s'assurer de sa fin heureuse. Trop de choses étaient arrivées pour qu'il croit encore en sa bonne étoile. Lui aussi mourra dans les ténèbres, il en était maintenant certain. Et ses derniers instants seront aussi seuls que ceux d'Uta. D'ici là, il ne savait s'il saura réussir à éprouver du bonheur. Il l'enlaça pour ne pas qu'elle voit sa tristesse, pour lui cacher son visage dévasté.

- Pardonne-moi de t'avoir mêlé à tout cela. un rire un peu fou s'échappa de sa gorge sans qu'il ait pu le contrôler. Les horreurs de l'affrontement, lui englué dedans, à tenter de sauver sans tuer, lui revenaient à l'esprit. Tant de morts... Pour rien.
Pour Kenneth Wolfberg.
Celui-là même qui avait tué Uta.

Peut-être avait-il tord. Peut-être aurait-il fallut le détruire bien avant. S'il n'avait jamais secouru Ken, ni Davina, ni Kikyo n'auraient souffert.
S'il l'avait laissé mourir.

Pouvait-il se tenir coupable d'avoir repayé une dette ?

- Esther, tout ce que je touche tombe en poussière. J'ai peur de te faire du mal en restant à tes côtés... Il s'entendait prononcer ces paroles sans les avoir pensé. Les yeux humides, la voix livide, toute leur terrible vérité lui apparaissait alors. Il allait l'impliquer. Il allait la blesser, la faire tuer. Une malédiction le poursuivait depuis sa naissance, depuis qu'il était venu au monde en tuant sa mère, et il détruisait chaque parcelle de bonheur chez ceux qu'il aimait. Lui qui trahissait, mentait, tuait... ...Et je ne veux surtout pas qu'il t'arrive quelque chose. Sa main contre la joue de l'être aimé et les pupilles dilatées, brouillées par les larmes.

_________________



falling in love, a hard decision
saying things like, "I will protect you."
making the same promise during each end
will you crumble painfully?

it's okay if it's true love
-Ai no Shiren!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Esther Lorelei
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseCerveaux : 47
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement:
MessageSujet: Re: Once Upon A Time #XxX Sam 27 Juin - 16:01



Once Upon a Time


- Esther, tout ce que je touche tombe en poussière. J'ai peur de te faire du mal en restant à tes côtés......Et je ne veux surtout pas qu'il t'arrive quelque chose.

Je le pris dans mes bras, et le berçais doucement pour le rassurer. Je me mis à fredonner une petite berceuse, que ma grande soeur me chantait par le passé, pour me rassurer après un cauchemars. Je lui caressais les cheveux, y passant mes doigts de temps à autres dans une mèche ou deux. Je passais une de mes mains dans son dos, tendrement, le lui caressant, voulant me montrer rassurante.

Ne pense pas à ça... Et puis, je sais me défendre, tu n'as pas à t'en faire pour moi....


Je me blottis contre lui, tout en lui souriant, voulant l'apaiser au passage. Je passais ma main qui était dans ses cheveux sur son visage, plus précisément sur ses "tatouages", tout en déposant un léger baiser sur ses lèvres.

Tout se passera bien, je te le promets...


Je mis alors mon visage au creux de son cou, en souriant. Je posais mes mains sur son torse chaud, et rassurant. Je déposais un doux baiser sur la peau de son cou, timidement.

© code by Lou' sur Epicode


_________________

Couche-toi près de moi, sous le Ciel mauvais
Le noir du Jour, l'obscurité de la Nuit, nous partageons cette paralysie
Les fissures de la porte s'ouvrent, mais il n'y a pas de Soleil brillant à travers
Coeur noir marquant plus sombre encore, mais il n'y a pas de Soleil brillant à travers

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Turold Darkest
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 23
Profession : Scientifique au Laboratoire Cinq Flèches
Cerveaux : 66
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement: Loyal Bon
MessageSujet: Re: Once Upon A Time #XxX Dim 28 Juin - 12:58



- Ne pense pas à ça... Et puis, je sais me défendre, tu n'as pas à t'en faire pour moi.... Tout se passera bien, je te le promets...

Sa présence, aussi douce que la bonté des anges, le calmait doucement ses pensées tumultueuses. Au contact de leurs lèvres, il failli oublier sa détresse.

- Que ferais-je sans toi, mon adorée. se murmura alors qu'il la tenait contre lui. Il cherchait à ignorer les événements futurs, malgré la tourmente qu'ils lui infligeaient. Il cherchait un avenir à ses côtés, où tout ne serait pas chaos. Il se voyait, s'il vivait, avec elle pour toujours car c'est ce que font les amants sincères. A deux, peut-être à plus. Avoir des enfants d'elle serait un bonheur sans nom, il inspirait à une vie paisible. Il s'arrêta un instant et la regarda dans ses yeux de la couleur du ciel étoilé. Son souffle se coupa un instant, avant de demander avec gentillesse...

- Pourrais-je venir chez toi plus souvent ? Ou, si tu me permettais d'agrandir ta maison, nous pourrions y vivre ensemble. Il n'avait jamais été architecte, mais connaissait le métier de par les histoires de la nuitée travaillée que son maître lui racontait lorsqu'il rentrait épuisé au levé du soleil. Celui qui n'était plus tout à fait un enfant saura reconstruire une maison, pour tout deux et même pour une famille, si cela plaisait à Esther. Une enfance se déroulant sous les yeux de celui n'en ayant pas eu...
Il y avait de l'espoir dans sa voix et de la joie dans ses yeux. Se souciait-il des ennuis du passé lorsqu'un rêve radieux lui tendait les bras, à la condition qu'il efface ce qui arriva auparavant ! Il n'avait pas peur d'échouer, pas avec Esther à ses côtés. Il savait que tout se passerait bien, et cela se passera bien, car quelqu'un était là pour l'aimer sincèrement, pour aimer celui que les chaînes ne retenaient plus. Un peu foufou, il l'allongea sur le canapé et grimpa au dessus d'elle, à quatre pattes, lui mordillant la gorge en grognant avec complaisance, la chatouillant d'une main.

_________________



falling in love, a hard decision
saying things like, "I will protect you."
making the same promise during each end
will you crumble painfully?

it's okay if it's true love
-Ai no Shiren!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Esther Lorelei
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseCerveaux : 47
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement:
MessageSujet: Re: Once Upon A Time #XxX Dim 28 Juin - 13:41



Once Upon a Time


Mon sourire s'étira alors sur mes lèvres fines. L'avenir se profilait doucement, qui sera bien plus paisible, plus doux. Toute la violence qu'on avait subi ces derniers jours disparaissait petit à petit. Un lendemain heureux nous ouvrait les bras. On y arrivera, main dans la main, marchant ensemble dans la même direction.

- Pourrais-je venir chez toi plus souvent ? Ou, si tu me permettais d'agrandir ta maison, nous pourrions y vivre ensemble.


Je regardais Turold, et finis par sourire.

Oui, je veux bien...

Je lui fis un câlin en lui déposant un baiser sur ses lèvres. La joie m'envahissait de part en part, et je n'avais plus qu'une seule hâte. Celle de pouvoir vivre une paisible avec mon bien-aimé. Une vie tranquille, où la violence n'existerait plus. Je voyais déjà le portrait de famille se dessiner lentement. Turold finit par m'allonger sur le canapé, se mettant à quatre pattes au dessus de moi, me mordillant le cou, et me chatouillant. Je me tortillais sous son corps pour échapper aux chatouilles, en riant. Mes joues prirent alors une couleur rose. Mes mains se glissèrent dans le dos du lycan, glissant sous son haut, caressant ses muscles, sa colonne vertébrale, remontant jusqu'à ses omoplates. Je fermais les yeux, appréciant la chaleur de son souffle, et la douceur de sa peau sombre. Une douce chaleur se répandit dans tout mon corps, me faisant frissonner. Mon corps réclamaient ses caresses, ses baisers... Mes cheveux bleus s'étalaient autour de mon visage, faisant une jolie auréole bleutée. Je m’agrippais à Turold, profitant de cette sensation si agréable. Mes lèvres étaient entrouvertes, réclamant un baiser. Mon sang bouillonnait, circulant dans mes veines à toute vitesse.

Je t'aime, mon bien aimé...


Ma voix n'avait été qu'un murmure qui glissait sur nous. Je fis glisser mes mains dans le cou du garçon, caressant sa peau délicatement, souhaitant le rapprocher encore plus de moi. Je fermais à nouveau les yeux, appréciant mieux le contact de sa peau sur mes mains et de ses lèvres dans mon cou. Un avenir lumineux nous tendait les bras, et je ne pouvais le laisser filer sans l'attraper au passage.

© code by Lou' sur Epicode


_________________

Couche-toi près de moi, sous le Ciel mauvais
Le noir du Jour, l'obscurité de la Nuit, nous partageons cette paralysie
Les fissures de la porte s'ouvrent, mais il n'y a pas de Soleil brillant à travers
Coeur noir marquant plus sombre encore, mais il n'y a pas de Soleil brillant à travers

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Turold Darkest
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 23
Profession : Scientifique au Laboratoire Cinq Flèches
Cerveaux : 66
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement: Loyal Bon
MessageSujet: Re: Once Upon A Time #XxX Lun 29 Juin - 11:14



- Oui, je veux bien...

Soulagement céleste. Il ferma les yeux un instant pour reprendre son souffle. Leur vie future statuée, il ne restait plus qu'à profiter de l'instant présent, de se noyer dans le bonheur, la tête enfoncée dans le présent, pour éviter de se rendre compte que le monde autour d'eux s'écroulait. Cette possibilité enchantait le jeune homme dont les pensées distordues ne migraient à présent plus vers le décès de son ami, ou même le fait que ce fut Kenneth, son mentor, qui avait commit l'immonde meurtre.
Il allait fonder une famille.

Y avait-il jamais crû ? L'y avait-il jamais imaginé ? Lui, le bon à rien, allait transmettre ses gênes à une nouvelle vie. Un petit garçon ou, qui sait, une petite fille, qui s'accrocherait à ses vêtements, l'appelant 'Papa' les yeux humides et le sourire au visage. Il allait vivre heureux aux côtés d'une femme sublime, qu'il aimait et ouvrir les yeux chaque matin un rayon de soleil sur le visage, émané de la fenêtre ouverte sur la paisible forêt.
Il s'arrêta de respirer dès le moment où il ne se rendit compte que ce n'était peut-être pas son rêve. Lui n'avait jamais souhaité cela. Il chassa cette vile pensée de son esprit. Qu'importe, il sera heureux tout de même.

- Je t'aime, mon bien aimé...
- Je t'aime aussi, ma chérie.

Il la serra contre lui, imprégnant son odeur dans sa mémoire. Ainsi, il pourra la retrouver, ne jamais la perdre. Leurs lèvres se joignirent en plusieurs baisers papillons, ses mains glissant d'une gorge gracile à une poitrine douce puis à une taille adorable... Les anciennes images lui revenaient en mémoire comme un ouragan de coutume. Il se replongea dans ces gestes appris par cœur, ne pouvant lutter contre la contrainte. La main libre se glissant derrière l'épaule, l'autre remontant sous la poitrine, il déplaça son point d'appui et lui offrit un baiser plus intense, langoureux. Il entendit ses battements cardiaques s'emballer à la même vitesse que son souffle désormais. Le regard vaguement perdu, il écarta les pans de la robe d'Esther et abaissa la petite culotte...

_________________



falling in love, a hard decision
saying things like, "I will protect you."
making the same promise during each end
will you crumble painfully?

it's okay if it's true love
-Ai no Shiren!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Esther Lorelei
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseCerveaux : 47
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement:
MessageSujet: Re: Once Upon A Time #XxX Lun 29 Juin - 14:13



Once Upon a Time


Je souriais. Moi, allongée sur ce canapé, Turold au dessus de moi, à me caresser, et m'embrasser de façon langoureuse. Je ne pouvais qu'être bien. Les baisers, se faisant plus pressant, je sentais les mains du lycan parcourir mon corps délicatement. Mon souffle s'accélérait. La chaleur se propageait à grande vitesse dans tout mon corps, et celui ci en redemandait. Le lycan changeait de position, et mis une de ses mains sous ma poitrine. La réaction ne se fit pas attendre. Un léger gémissement s'échappa de mes lèvres entrouvertes. Mes mains glissèrent sur les hanches de Turold, et remontèrent jusqu'à son torse, caressant ses muscles. Je sentais alors les mains du garçon écarter les pans de ma robe, et faire glisser ma culotte noire. Mon dos se cambrait sous l'effet de l'excitation. Je déposais à nouveau mes lèvres sur celles de Turold, et fis glisser ma langue entre ses lèvres pour chercher sa jumelle. Je passais l'une de mes mains dans ses cheveux noirs, tandis que l'autre glissait dans son dos. Mes hanches se collèrent à celles de Turold, voulant ressentir son corps contre le mien. Ma respiration se faisait de plus en plus haletantes, et mes joues prenaient une belle couleur rouge, mûre. Ma peau était frissonnante sous les caresses répétées des mains de Turold. Je voyais déjà le paradis se profiler à l'horizon, avec une jolie famille. Un sourire doux glissait sur mes lèvres. J'aurais enfin le droit au bonheur. Je regardais alors le lycan droit dans les yeux, en faisant un grand sourire.


© code by Lou' sur Epicode


_________________

Couche-toi près de moi, sous le Ciel mauvais
Le noir du Jour, l'obscurité de la Nuit, nous partageons cette paralysie
Les fissures de la porte s'ouvrent, mais il n'y a pas de Soleil brillant à travers
Coeur noir marquant plus sombre encore, mais il n'y a pas de Soleil brillant à travers

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Turold Darkest
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 23
Profession : Scientifique au Laboratoire Cinq Flèches
Cerveaux : 66
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement: Loyal Bon
MessageSujet: Re: Once Upon A Time #XxX Mar 30 Juin - 2:29



Descendant lentement vers le point d'intimité, Turold embrassa le ventre de son aimée puis le creux de ses hanches. Là, il s'approcha enfin du point intime et, après avoir déposé quelques baisers volatiles sur le clitoris, joua avec de sa langue.
Ses yeux étaient éteints. Il n'était pas le genre de personne à penser à l'acte en premier, il n'était pas le genre de garçon qui souhaitait cela dans son couple. Turold, traumatisé, conditionné, effectuait ce qu'il faisait car il croyait ne pas avoir le choix. Un déclic s'était enclenché dans son pauvre esprit malade, un ordre le poussant à faire plaisir à la jeune femme. Il l'aimait, c'est vrai, et de tout son cœur, mais il ne faisait que répéter un enseignement rentré dans sa mémoire par la souffrance. Des années de dressage, d'éducation par le viol, ressurgissaient, lui montrant une voie tortueuse dans laquelle il s'était engouffré. Dès cet instant précis, il n'était plus vraiment là. Turold Darkest était devenu une ombre, un automate.
Un grésillement grouillait dans sa tête et, hormis leurs souffles, il ne reconnaissait plus rien. Les sensations s'étalaient au devant de lui, familières et étrangement froides.

Sa main toujours apposée sous la poitrine changea de double, malaxant l'autre sein avec douceur puis glissant doucement vers le dessus des hanches pour se caler sous le dos de la demoiselle, juste au dessus d'une fesse, la retenant. De l'autre main, effleurant lentement la peau, il lécha de plusieurs coups de langue l'orifice situé entre les jambes, avant d'y introduire doucement deux doigts, humidifiés précédemment.
Attentif, il suivait chaque réaction du corps de la belle, surveillant que son travail se trouvait correctement fait. Il fallait répondre à la moindre de ses demandes, même celles qu'elle ne formulait pas. C'est ce qu'on lui avait appris, une seule erreur sera considérée comme fatale.

Son entrejambe, aussi dur qu'il fut possible, lui faisait mal, mais il attendait de sentir le moment propice pour entrer, l'autorisation de la dame. Là aussi, impossible d'entrer trop tôt. Si elle ne s'y montrait pas disposée, il n'entrerait pas du tout. Cela lui était déjà arrivé, bien sûr, et de nombreuses fois. C'était parfois ce qu'il y avait de plus difficile. En attendant, il travaillait de ses doigts qui s'enfonçaient dans la cavité, y bougeant de manière douce et répétée. Il lui murmura une nouvelle fois qu'il l'aimait, du bout des lèvres, sa tête se posant sur son ventre où il ne tarda pas à y faire un léger et indolore suçon.

_________________



falling in love, a hard decision
saying things like, "I will protect you."
making the same promise during each end
will you crumble painfully?

it's okay if it's true love
-Ai no Shiren!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Esther Lorelei
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseCerveaux : 47
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement:
MessageSujet: Re: Once Upon A Time #XxX Mer 1 Juil - 13:38



Once Upon a Time


Je sentais parfaitement les lèvres de Turold parcourir mon corps, tout en descendant. Jusqu'à ce qu'il arrive à mon point d'intimité, qu'il commençait à lécher. Mon corps frissonnait sous les assauts continu de sa langue. Je laissais échapper un petit gémissement de plaisir hors de mes lèvres. Puis je sentais sa main sur mon autre sein, qu'il malaxait tendrement. Mes sensations étaient à la fête. Je fermais alors les yeux pour mieux en profiter, et les savourer pleinement. Je n'avais aucune appréhension pour la suite des évènements. Mon corps commençait à être moite, non seulement d'être brûlant. Le désir avait atteint son summum. Je sentis à ce moment là, deux doigts humide, rentrer dans mon intimité. Je poussais un gémissement plus fort que les précédents sous l'effet de la surprise. La pièce était silencieuse, juste nos gémissements qui comblaient ce silence. Je passais alors mes mains dans les cheveux de Turold. Je me mordais la lèvre pour retenir un gémissement de plus. Je me sentais déjà bien humide en bas. J'en avais envie. De ne faire plus qu'un avec celui que j'aimais. De sentir son corps contre le mien.

Vas... y...

Ma voix tremblait, sous l'effet de l'excitation et du plaisir. J'eus un spasme de plaisir, qui me fit cambrer le dos involontairement. Tout mon corps tremblait, d'excitation et d'envie.... Je me relevais alors, et pris le visage de Turold entre mes mains pour l'embrasser. Je fis glisser mes doigts sur son cou, pour finalement descendre dans son dos. Je finis par me rallonger, les joues rosies par le plaisir, les lèvres entrouvertes. Je murmurais des "je t'aime" dans l'oreille du lycan.


© code by Lou' sur Epicode


_________________

Couche-toi près de moi, sous le Ciel mauvais
Le noir du Jour, l'obscurité de la Nuit, nous partageons cette paralysie
Les fissures de la porte s'ouvrent, mais il n'y a pas de Soleil brillant à travers
Coeur noir marquant plus sombre encore, mais il n'y a pas de Soleil brillant à travers

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Turold Darkest
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 23
Profession : Scientifique au Laboratoire Cinq Flèches
Cerveaux : 66
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement: Loyal Bon
MessageSujet: Re: Once Upon A Time #XxX Dim 12 Juil - 16:25



L'autorisation l'ordre donné, il abaissa pantalon et caleçon, ses doigts travaillant toujours à la caresser durant cet instant. Sentant deux mains autour de son visage, il frotta ce dernier contre les paumes. Leur regard se rencontra, mais ses yeux n'étaient rien sinon vides, les pupilles dilatées à leur extrême, son cœur, au contraire, battait à tout rompre comme en un état de panique constante. Il répondit à son 'je t'aime' en l'embrassant dans le cou, mais ne murmura pas le moindre mot. Ses doigts libérèrent la place peu après, et il la pénétra doucement, s'assurant de ne pas lui faire mal et fit de même pour chacun des gestes qui suivirent.

Dans sa tête, quelque chose, une voix, la sienne, peut-être, étouffée par un brouillard épais, hurlait que ce n'était pas bien. Pas la bonne chose à faire, non, ça ne devait pas se passer comme ça, pas du tout ! Ça n'allait pas.
Bien sûr qu'il l'aimait. Bien sûr qu'il fallait faire plaisir aux personnes que l'on aime. Mais alors ? Pourquoi donc penser qu'agir ainsi était faux s'il n'y avait pas d'autres moyens de garder la femme que l'on aime près de soi ? Il frissonna mais cela ne se remarqua pas. Le mouvement de ses hanches, long et profond, était accompagné par des gestes où il effleurait, léchait les zones érogènes connues, le lobe d'oreille, les lèvres... Une main caressant la cuisse pâle, l'autre servant d'appui pendant qu'il embrassait la jouvencelle. Il ne ressentait rien sinon l'odeur suave du corps aimé, sa chaleur, son cœur qu'il entendait battre et ses poumons se remplirent d'oxygène. Chaque détail d'Esther entrait à sa connaissance, chaque mouvement que cette dernière effectuait tout comme s'ils n'étaient qu'une seule et unique entité, enfin réunie et, à chaque fois qu'il s'enfonçait plus profondément en elle, il pouvait reprendre son souffle. La douleur éprouvée pour avoir été si dur s’émaciait alors qu'il satisfaisait à ce réflexe basique, cette difformité de l'esprit qu'on lui avait infligée. Il n'existait que pour servir, donner le plaisir et, à cet instant précis, pour elle uniquement. Certainement son ancien maître aurait-il dû penser à lui apprendre une autre façon de vivre, d'être, car il l'avait laissé en mourant à la merci de sa propre personne corrompue, devenue un outil plus qu'un être fait de vie. Quelque part, il avait vaguement conscience de cela et ça le terrifiait mais il ne cherchait pas à s'en rendre compte à l'heure actuelle, toute sa concentration allant sur la princesse qu'il satisfaisait avec la dévotion d'un serviteur, d'un esclave.

Il ne terminera pas sans elle et son approbation.

_________________



falling in love, a hard decision
saying things like, "I will protect you."
making the same promise during each end
will you crumble painfully?

it's okay if it's true love
-Ai no Shiren!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
est mon nom en ces limbes
Infos de base
Fiche RPG
MessageSujet: Re: Once Upon A Time #XxX

Revenir en haut Aller en bas

Once Upon A Time #XxX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» Choucroute time !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreadful ; Zombies & Autres Décédés :: Les Alentours :: Le Champ de Citrouilles :: Maison traditionnelle Rosarienne d'Esther Lorelei-