Hellcome on Dreadful!
Hansel & Gretel
Administrateurs
Profil - MP
Quand la mort n'est pas là, les zombies dansent
- Dans ce monde envahi par des créatures plus étranges les unes que les autres, les Zombies avaient décidés de vivre en paix, il y a déjà quelques décennies. Mais le pouvaient-ils vraiment ? Pour ces êtres, la seule présence d'un être au sang chaud créait chez eux une irrépressible envie de viande fraîche ! Le cerveau, organe succulent s'il en est, eut donc tôt fait de menacer la paix qu'ils avaient cherchés à obtenir. C'est alors qu'une décision extrême fut prise : Les Zombies allaient s'exiler sur une île déserte, rien qu'à eux, et vivre en autarcie ! Ainsi fut créée Dreadful, l'île des morts-vivants !


 

Partagez|

Meanwhile (os)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Ken Wolfberg
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 349
Profession : Assistant au laboratoire 5Flèches
Cerveaux : 64
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
35/100  (35/100)
Alignement: Chaotique Neutre
MessageSujet: Meanwhile (os) Dim 28 Juin - 18:42

Toujours aucunes nouvelles de Turold et le cadavre à pourrir dans sa chambre. Tss, à se demander ce que son ami avait en tête pour agir de manière aussi merdique ! Fallait croire qu'il avait de la guimauve en guise de cervelle pour penser à sa petite amie dans un moment pareil... S'il continuait, nul doute que Kenneth allait bel et bien se débarrasser du cadavre sans son avis. Un petit coup à la broyeuse ou même plongé dans la cuve d'acide de la salle d'expérimentation... Cela sera vite vu.
Nataku est devenue folle, comme si ça ne suffisait pas de Turold. Elle traîne dehors, il la voit de là, s'il se penche à la fenêtre de sa chambre. La Fenrir monte la garde... C'est du grand n'importe quoi. Qui entrerait par effraction dans un laboratoire ? Surtout ce laboratoire !
La paranoïa a ses limites.

Bon, c'est probablement normal, voir même attendu, que le Lycanthrope lui fasse la gueule. Après tout, il avait bien refusé d'aller combattre les Wolfberg pour les beaux yeux d'une mioche qu'il n'avait jamais vu. Haha, n'importe quoi quand même. Dire qu'il lui avait semblé que Turold le comprenait... Et maintenant il faisait la gueule. Tant pis pour lui, après tout, le Zombie n'avait pas besoin de Turold Darkest pour être heureux.
Non, ni même de Lully, qui avait disparu -cette conne-. Il pouvait bien se débrouiller seul, même si cela impliquait de rester à rien faire en attendant que tout le monde revienne. Il ne pouvait s'empêcher de se sentir un petit peu abandonné quand même... Tout partait en couilles, ces derniers temps, il le sentait bien mais que pouvait-il y faire ? Aller s'excuser ? 'Salut, Turold, navré que cette mioche ait été kidnappé à cause de moi, mais ne t'en fais pas, ils l'ont probablement achevé à l'heure qu'il est' heu non. De toute façon, pourquoi s'excuserait-il ? C'est sa faute si Turold avait décidé de l'aider ? Il le lui a dit il y a à peine quelques jours... S'il ne voulait pas d'emmerdes, il n'avait qu'à pas le sauver en Rosaire. Il se serait très bien débrouillé seul de toute manière.

Il se jeta sur son lit et fixa le plafond, étendu en étoile de mer. C'était terriblement chiant de se faire sans cesse harceler. Il aurait pensé qu'à Dreadful, on lui foutrait la paix. Bien sûr que non, les Wolfberg ne lâchent jamais et, en plus, il avait désormais Zune au cul. Cela devenait difficile de faire l'autruche dans ces circonstances, mais il y arrivait encore. Oublier les embrouilles, se concentrer sur la routine quotidienne, celle dont il s'était longtemps languit. Enfin, quoi ! Après des siècles de servitude (non, d'esclavage!), il était enfin libre et heureux. Ouais, pas de quoi se cacher ! Il était très heureux, là, dans ce labo, à bosser sur des sujets auxquels il ne connaissait rien et à chercher un remède dont il n'avait rien à faire. Il avait sa propre chambre, il avait son fauteuil en salle de documentation... Bref, tout était comme il l'avait toujours voulu. Penser que ce bonheur puisse être entaché était débile. Turold, Lully, qu'importe. Ils finiraient bien sûr par revenir en rampant. En attendant, il lui suffisait d'être patient.
Finalement rassuré, il commençait doucement à plonger dans les ténèbres d'un semblant de sommeil -car, après tout, les morts n'ont pas besoin de dormir- mais le bruit de sa porte s'ouvrant le réveilla en sursaut.
Il ne l'avait pas fermé car Nataku avait l'habitude de venir dormir roulée en boule à ses pieds et en ces temps troubles, il préférait ne pas avoir à dormir seul mais se rendit rapidement compte qu'il avait fait là une grossière erreur. Se relevant, d'un seul coup, il entendit clairement son coude craquer et tomba en arrière sur son matelas. Son bras... Venait de se briser ? Comme ça, là, sans raison ? Merde... Il faut admettre qu'être mort n'a pas que des avantages.

Heureusement, c'était Turold. Il le reconnaissait à l'odeur, bien que ce vieux sweat blanc datait de quelques jours et sentait, pour le coup, assez fort. Il lui sourit, embarrassé, et regarda le bras cassé en deux.

- Alors, elle t'as largué, hein ? J'te l'avais dit, toutes des garces. Allez, aide-moi... J'crois que ce truc est fou-

Turold s'approchait effectivement, mais quelque chose n'allait pas. Peut-être sa démarche inhabituelle, peut-être le fait qu'il n'avait pas ouvert la bouche depuis qu'il s'était montré... Son visage, également. Il aurait fallu être aveugle pour ne pas remarquer ces traits fermés, comme s'il avait vu toutes les horreurs de ce monde et plus. Kenneth rit doucement.

- Okay, visiblement, t'as l'air furax. Toujours à cause de ta mioche, c'est ça ? Comment elle s'appelait déjà ? Linda ?

C'était mauvais, mais du genre très mauvais car il connaissait bien ce regard, lui, l'assassin. Turold allait attaquer et c'était de loin pas pour déconner. Ce qu'il dégageait, c'était une aura malsaine, meurtrière.
Mais comment son ami avait-il pu en arriver là ? Après tout, ils étaient comme des frères ! Ça ne pouvait être une fille -ou même une femme- qui avait ainsi transformé le gamin un peu naïf en.. en ce truc sans âme, prêt à le zigouiller comme ça, sans la moindre explication ?!

Mais il n'était pas temps de se poser des questions, déjà arrivait sur lui le monstre qu'il avait engendré et Kenneth Wolfberg eut un mouvement de recul qui le fit se cogner contre le dossier de son propre lit.

- Non mais arrête, on peut discu- ...Ou pas. Il s'en rendit compte quand l'autre se jeta sur le lit pour balancer par la fenêtre ouverte le bras brisé et poignarder l'autre à plusieurs reprises, avec une machette ne provenant certainement pas du labo. Un corps mort ne ressentant pas la douleur, il serait exagéré de dire que le Wolfberg souffrait. Néanmoins, la trahison de son ami lui fit, en quelque sorte, mal. Il dû ainsi mettre quelques instants pour réagir, mais lorsqu'il le fit, c'était pour virer le lycanthrope d'un coup de pied dans le bide.
La créature se redressa et le regarda, hésitant, avant de décamper en courant. Ses pas résonnèrent un moment dans les couloirs, laissant un Kenneth choqué et bouleversé en plan. Lorsqu'il fut enfin assez remis, ce fut pour commencer à enrager. Mais qu'est-ce qu'il lui avait fait ?! Il avait pêté une durite ou quoi ?! Rien ne justifiait ce qu'il venait de faire ! Ha, il cherchait la guerre ? Ha, il avait craqué ? Un tremblement nerveux secoua le zombie. Il n'avait plus d'alliés. Pas possible... De faire confiance à qui que ce soit. Et il le savait ! C'était ça le pire, il l'avait toujours su ! Turold avait simplement mis son temps avant d'abattre ses cartes ! Maintenant, il le voyait comme il était... Pourquoi avait-il empêché la sale rousse de le tuer cette nuit-là si c'était pour se faire mettre en pièce ce soir ? Quel crétin il avait été... Le brun allait payer pour cela.

_________________


Le sceau hérétique au delà du divin
Une prière à un dieu qui ne fait rien
Derniers sacrements pour des âmes brûlantes
Trois petits mots et une question lancinante

Love's the funeral of hearts
And an ode for cruelty
Revenir en haut Aller en bas

Meanwhile (os)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreadful ; Zombies & Autres Décédés :: Les Alentours :: Laboratoire Cinq Pics :: Chambre de Kenneth-