Hellcome on Dreadful!
Hansel & Gretel
Administrateurs
Profil - MP
Quand la mort n'est pas là, les zombies dansent
- Dans ce monde envahi par des créatures plus étranges les unes que les autres, les Zombies avaient décidés de vivre en paix, il y a déjà quelques décennies. Mais le pouvaient-ils vraiment ? Pour ces êtres, la seule présence d'un être au sang chaud créait chez eux une irrépressible envie de viande fraîche ! Le cerveau, organe succulent s'il en est, eut donc tôt fait de menacer la paix qu'ils avaient cherchés à obtenir. C'est alors qu'une décision extrême fut prise : Les Zombies allaient s'exiler sur une île déserte, rien qu'à eux, et vivre en autarcie ! Ainsi fut créée Dreadful, l'île des morts-vivants !


 

Partagez|

Parade of the Dead ||PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Zune De Laudreuil
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 352
Profession : Self-destruction, love!
Cerveaux : 62
Localisation : DTC
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement: Chaotique Neutre
MessageSujet: Parade of the Dead ||PV Lun 6 Juil - 4:56


Pour la première fois depuis toujours, le sang sur ses mains n'étaient pas le sien. Essuyer ces dernières au pantalon de Turold ne changeait rien, il se sentait effectivement en faute, quoi qu'il ne saurait le regretter. Non, il avait fait ça de manière totalement justifiée. La récompense valait tellement plus que le mal qu'il eut fait... Il ne l'avait même pas achevé !

Cette promesse d'une mort rapide et indolore... Bouillait en son torse, illuminait un instant un cœur qu'il croyait vide d’espérance. Il se prit à sourire, soulagé.
Ce n'était pas fini, bien sûr. Il restait à duper le couple, à massacrer d'autres vies. Mais, au fond, cela ne le gênait nullement. Trois vies détruites pour qu'il puisse mourir, tel était le deal.
Endolori de marcher autant après de si longues années sans vraiment se mouvoir, il lui fallait ralentir le rythme sans quoi il allait immanquablement s'effondrer. La course qu'il faisait n'était de toute manière pas réelle, c'était lui contre ses souvenirs. S'il s'arrêtait un instant, l'horreur des jours oubliés le rattraperait, et il en deviendrait fou. Chaque cri résonnant dans sa tête le prouvait.

- Le sang des morts se trouve sur tes mains. L'Esclave sursauta à la voix chuchotant à son oreille. Il se retourna... Personne. Rêvait-il ?

- Tu ne duperas personne dans ce déguisement. Ceux que la vie a quitté reconnaissent sans erreur les leurs. Une autre voix, à sa gauche ce coup-ci. Il chercha parmi les ombres mais ses yeux défaillants ne voyaient rien. Il recula par précaution, se tassant sur lui-même. Ses doigts se serrèrent autour de la machette qu'il transportait.

- Malgré toute la meilleure volonté du monde, tu ne te feras jamais passer pour Turold. ...Mais la machette lui fut volée des mains et se planta soudainement dans le mur, à quelques mètres de lui. Celui vers lequel il recula inconsciemment. Mais, très sérieusement, pensais-tu vraiment que nous vous laisserions souiller notre pays avec vos querelles d'outre-monde ? Après tout, ça n'est pas comme si vous autres, Yōkai, vous étiez maîtres de ce continent.

La jeune fille parlant ainsi n'était pas bien haute, mais son visage taillé en sourire de l'ange prenait des proportions cauchemardesques au fur et à mesure qu'elle parlait. Les deux Squelettes qui la suivaient reprirent lentement leur apparence blanchâtre.
Même s'il était venu à l'esprit de l'Esclave de tenter de les tuer -ce n'était pas un meurtrier dans l'âme- il avait assez de jugeote pour se rendre compte qu'il était plutôt difficile de tuer ce qui n'était déjà qu'un tas d'os se mouvant pour d'obscures raisons. La seule solution était la fuite, mais il était acculé, les trois êtres l'entourant. L'un d'entre eux, ayant détaché la machette du mur, s'apprêta à frapper... Il ferma les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
http://our-lands.monempire.net/
avatar
Yuna Mitsune
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseCerveaux : 32
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement:
MessageSujet: Re: Parade of the Dead ||PV Mar 7 Juil - 12:29

Parade of the Dead


Mes paupières se soulevaient doucement. Je regardais de mon unique oeil autour de moi. J'étais dans ma chambre, dans mon lit plus exactement. Je me souvenais, de mon arrivée ici, la veille. La première chose qui m'avait marqué, en arrivant sur Dreadful, était les paysages, que je trouvais particulièrement joli. Mais il y avait cette odeur... Une odeur de mort, qui flottait dans l'air. Au début ça avait été un peu gênant pour mes narines, mais je m'en étais accommodée très vite. Sur ces pensées, je sortis du lit, et allais donc prendre une douche. Je mis alors une robe noire, bien moulante, au décolleté plongeant, et dont la longueur m'arrivait au dessus des genoux. Le tout accompagné de petites bottines noires, lacées sur l'avant. Je me maquillais très légèrement, avec un peu de fard à paupières roses sur mes paupières, et très légèrement du gloss sur mes lèvres. Une fois ceci fait, je sortais de ma maison, qui n'était pas très grande, mais me suffisait amplement. Donc, je sortais de chez moi, et marchais lentement, sur un chemin qui débouchait sur un endroit qui était censé être paisible. Mais là je voyais en face de moi, un jeune homme au teint basané, entouré par trois créatures, dont deux squelettes. Je tremblais un peu. Je ne savais pas quoi faire. Je n'étais pas bonne au combat, ce qui me désavantageait toujours dans ce genre de situation. Mais je ne pouvais pas non plus rester là sans rien faire. Le dilemme était bien présent, et je devais faire un choix au plus vite. Mais je n'avais aucune idée de ce que je devais faire dans ce genre de situation.... J'avais la trouille qui me faisait trembler, plus que jamais. J'aurais voulu m'enfuir, si la peur ne m'avait pas tétanisée sur place.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zune De Laudreuil
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 352
Profession : Self-destruction, love!
Cerveaux : 62
Localisation : DTC
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement: Chaotique Neutre
MessageSujet: Re: Parade of the Dead ||PV Mar 7 Juil - 14:23



I need a villain, I'm holding out for a villain
'Til the end of the night
Out where the lightning splits the sea
I could swear that there's someone somewhere stalking me

- Hitomi Kurtzmann mit O.D.I.L - I need a Villain

Qu'on ne me dise pas que cette nuit, j'ai chômé ! Non, non, j'ai juste combattu ma nièce, supervisé le plan qu'on avait monté de toutes pièces, moi et Teliia, puis je suis partie l'informer du succès de la mission. Il y avait bien là de quoi rentrer au pieu mais c'était sans compter la disparition de l'outil du moment. Moi qui l'avait envoyé rentrer seul, je m'en voulais maintenant de tant de naïveté. Bien sûr, personne ne pouvait me laisser trente secondes et survivre !
Crachant nombres de jurons, je retournais, assommée de fatigue, vers le dédale des rues de ce village, espérant bien retrouver en vie celui qui devait encore massacrer à coup de pelle le bonheur de Turold. Métaphoriquement parlant ou non, j'hésitais encore si tant est que le bonheur était la greluche bleue. (Moi ? Un problème avec le bleu ? Vous déconnez !)

Heureusement, coup de pot, cela ne prit pas trop longtemps. Il était à deux pas de l'auberge et les bruits des autres andouilles avaient suffi à m'alerter... Faut dire qu'un muet, c'est jamais top quand on l'a perdu de vue.

- Arrêtez de chercher à couper la queue du serpent lorsque vous pouvez en couper la tête. Glissais-je d'un souffle agacé à la demoiselle qui semblait être la meneuse. C'est vrai, c'est moi que vous cherchez. Alors battons-nous. D'un geste de la main, je fis signe à l'autre imbécile de s'enfuir ainsi qu'à l'autre passante qui semblait mimétiser un poisson rouge tant le choc se lisait sur ses traits. Genre c'est la première fois que tu vois une baston ? Allez, dégage !

Dans l'idéal, je n'avais pas tellement envie de me battre. Surtout que Master allait mal le prendre si je décimais ses voisins. Alors, sans vraiment m'appliquer, j'écrasais leurs rotules d'un coup de télékinésie et broyais leurs tibias au passage. Ah, pardon ? Je n'avais pas fait montre d'une telle puissance contre Turold, l'autre coup ? Hé, j'vous rappelle que mon but était pas de le buter. J'étais là-bas pour m'amuser... Ce qui n'est pas le cas maintenant.
Maintenant, autant finir ça vite.
Et ils étaient bien tous à terre.



Le son d'une voix familière le ramena à la réalité. Elle était là, tant mieux, tant pis. Obéissant au doigt et à l’œil à l'ordre qui était de filer le plus rapidement possible, il tourna les talons et couru un moment, entrainant dans sa course la passante. Il n'avait pas réfléchi plus loin que ça: on avait dit à la fille de fiche le camp également, alors il avait prit cela comme un ordre et l'avait emmené plus loin.
Une fois hors de danger, dans un tout autre quartier, il s'arrêta et, recroquevillé, les mains sur les cuisses, reprit un souffle qui était bien saccadé. Il avait des troubles à respirer. Se relevant d'un seul coup, manquant de lui déclencher un coup de crâne, il l'observa un instant. C'était une Hybride, cela se voyait à ses oreilles. Une Esclave, tout comme lui, mais ici elle était libre. Lui, non. Il lui devait le respect.

Alors il s'inclina profondément. Se redressant tout aussi brutalement que la première fois, il chercha à identifier les lieux mais sa mauvaise vue ne lui permettait pas de reconnaître un endroit qu'il ne connaissait de toute manière pas. Loin de se décourager, il explora, la main glissant sur les murs et obstacles à proximité pour tenter de les identifier.
Il voyait mal depuis la fin de son adolescence. Relique inutile d'un bordel bas de gamme, on lui avait brûlés les yeux au sel pour s'assurer qu'il en reste dépendant le peu de temps qu'on l'y tolérerait encore. Cela lui coûtait maintenant qu'il se retrouvait égaré, incapable de trouver un chemin, de lire le moindre panneau d'indication. Après quelques minutes vaines à tâtonner, il abandonna et se retourna vers la jeune femme, une sorte d'insistance dans ses airs laissant percevoir qu'il comptait sur elle pour le ramener à bon port... S'il te plait.

Ah, difficile de lui expliquer l'endroit où il logeait sans savoir écrire et surtout parler. La cicatrice sur sa gorge en témoignait, son ancienne maîtresse lui avait retiré les cordes vocales, préférant un sac de sang silencieux. Elle faisait souvent cela chez ses créatures car il s'agissait pour elle de tenir toute une usine à sang, de celle qui abreuvait son lot de Vampires. Elle ne pouvait se permettre de déranger le voisinage avec les hurlements d'horreurs causés par les Esclaves se faisant drainer.
Retirant du revers de la manche le maquillage simulant les tatouages de Turold, il eut soudainement une idée. Accumulant le reste d'encre sur ses doigts, il dessina l'auberge sur un mur. Voilà, elle était assez ressemblante. Il avait eu le droit à des cours de dessin à une époque et avait toujours aimé cette matière. Une excentricité de cette même maîtresse qui l'avait transformé en pantin aphone.

La fille allait surement la reconnaître.. Enfin, valait mieux espérer. Ce n'est pas comme s'il avait eu une plume ou un crayon... Les doigts sont rarement de bons supports pour réaliser des esquisses précises. Mais il avait fait de son mieux. Oui, cela restera surement reconnaissable.
Revenir en haut Aller en bas
http://our-lands.monempire.net/
avatar
Yuna Mitsune
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseCerveaux : 32
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement:
MessageSujet: Re: Parade of the Dead ||PV Dim 12 Juil - 13:13

Parade of the Dead

Je voyais alors une vampire apparaître. Elle avait l'air de connaître le garçon au teint bazané. Elle nous fit signe de partir. Je me sentis alors brusquement tiré par la main, et me mis à courir alors, suivant le jeune homme qui me tenait par la main. On bifurquait alors dans une autre rue, si brusquement que je faillis en perdre l'équilibre. Puis on s'arrêtait aussi soudainement que l'on était partit. On reprenait alors notre souffle. J'avais encore du mal à comprendre ce qui s'était passé. Une bagarre ? Mais pourquoi ? Je secouais la tête pour me sortir cette scène de la mémoire. Ca ne me regardait sans doute pas, alors je préférais ne pas m'en mêler. Je regardais alors le garçon, qui s'était incliné devant moi. Huw ? Pourquoi ? Pourquoi il faisait ça ? Alors là, j'avais vraiment du louper un épisode. Bon, ok, on se calme, et on réfléchit. Il devait bien y avoir une raison à ce comportement étrange. Puis j'observais le garçon, qui faisait glisser ses mains sur les murs. Problème de vue ? Sans doute. Puis il se retournais vers moi, avec un regard qui en disait long. De l'aide. Il voulait de l'aide. Puis il se mit à dessiner, une maison. Enfin, plutôt une espèce d'auberge. Je soupirais. Je venais tout juste d'arriver. Je pourras pas faire grand chose. A moins que... Une idée germa alors dans ma tête.

Ecoute, je viens d'arriver ici, je ne connais pas tout à fait l'endroit, mais si tu as quelque chose qui vient directement de l'auberge je pourrais peut être la retrouver avec mon flair...


Je pris alors ma forme de loup. Sous cette forme je pourrais le prendre sur mon dos et le ramener chez lui, à la condition qu'il avait quelque chose, avec l'odeur de cette auberge. Je m'asseyais, comme un brave toutou, en remuant la queue patiemment et en regardant droit dans les yeux le jeune homme.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zune De Laudreuil
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 352
Profession : Self-destruction, love!
Cerveaux : 62
Localisation : DTC
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement: Chaotique Neutre
MessageSujet: Re: Parade of the Dead ||PV Dim 12 Juil - 19:06

...Il n'avait sur lui que les vêtements de Turold, rien ne pouvant provenir de l'hôtel... Cela avait d'ailleurs été fait par intention, histoire de ne laisser sur lui que l'odeur du Lycanthrope, de manière à tromper correctement les personnes qu'il lui fallait blesser. Que faire ? Il se sentait mal à l'aise de l'avoir ainsi trahi, se retrouvant cet inutile, incapable morceau de chair qu'il se savait être. Il n'aurait pas fallu attendre sur lui de toute manière. D'une main, il attrapa son autre bras, faisant pression sur son ventre au passage pour calmer une angoisse pointant le bout de son nez. Il grelota un instant, puis tenta un sourire dissimulant la surprise crée par l'apparition de la sorte de chien géant (monstrueux à ses yeux) qu'était devenue la fille, il se trouva quelque peu troublé. Ha, ça n'était pas une hybride, alors ? Eh bien... Tant mieux pour elle, en fait. Elle aura moins de soucis dans n'importe quelle espèce sinon hybride (et la sienne, bien entendu). Il fallait juste espérer que si elle se mettait à le dévorer vivant, elle ne fasse pas trop durer l'agonie. Cela serait extrêmement déplaisant, effrayant, douloureux. Il ne voulait plus souffrir. Souffrir le fatiguait. Il avait peur de souffrir. Il valait mieux qu'elle ne le mange pas. Il trembla.

Il trembla et baissa la tête. Il n'aimait pas être regardé droit dans les yeux. C'est un signe de prédation, de regarder quelqu'un droit dans les yeux et une proie ne doit pas soutenir le regard sous prétexte de faire croire vouloir jouer au plus malin. L'Esclave ne voulait pas jouer au plus malin. Il lui fallait retourner à l'auberge. Obligatoirement. Sinon il sera puni, c'est certain. Il ne savait pas ce que la vampire pouvait lui faire, il ne l'avait pas cerné, mais il ne voulait pas être puni. S'il était exemplaire, on le tuera avec pitié. On le tuera sans le faire souffrir. Et c'est ça qu'il voulait. Mourir, enfin. Trouver la paix. Finir décimé, tué, éparpillé. Oublier d'avoir un jour été en vie et oublier d'avoir un jour morflé comme jamais pendant l'intégralité de cette vie ignoble. Il fallait faire vite, avant que tout cela ne le rattrape. Avant que la nausée persistante ne le dévore impitoyablement, avant qu'il n'en finisse lui-même, en trouve le courage, et ce de la plus horrible des manières. Son pouce, toujours posté sur la chair de son bras, entama la peau en frottant doucement. Il sourit, soulagé.

D'après ce qu'il pouvait en entendre/ressentir/voir un peu, elle ne semblait pas vouloir le manger. Du moins, pas de suite. Alors il lui tourna le dos, une sueur glacée perlant de ce dit-dos, effrayé à l'idée d'un coup de crocs lui brisant un bras... Puis il avança. Il leur fallait trouver le chemin. Alors autant marcher. Il ne voyait rien, il n'était pas sûr de pouvoir reconnaître l'auberge quand bien même se trouverait-elle en face de lui... Mais il ne pouvait rester inactif. Sinon il sera puni. Il ne fallait pas qu'il soit puni maintenant.

L'Esclave avança, se retournant de temps à autre. Le suivait-elle ? Elle sera dissuasive pour tout ennemi voulant le mettre à mort de manière atroce, comme tout à l'heure. Mais pourquoi ? Qu'avait-il fait ? Il faisait toujours quelque chose. Quelque chose de mal. Quelque chose pour lequel il était puni. Mais à ce moment précis, il ne comprenait tout de même pas -mais c'était courant chez lui- son erreur. Il avait obéi aux ordres. D'autres personnes le punissaient pour ne pas vouloir être puni alors c'était sans fin. Mieux valait accepter d'être puni- mais pas cette fois !! Aah que faire ?
Premièrement, mieux valait chercher l'auberge. Sera-t-elle ses yeux ? Si oui, cela serait terriblement gentil de sa part mais personne ne fait les choses gentiment et il n'avait pas confiance, n'aura pas confiance si elle le faisait. De toute façon, elle ne pensait qu'à le manger... Mais si elle le ramenait à la maison, sa maîtresse pourrait surement, peut-être, la récompenser. Si 'elle' pensait qu'il valait la peine, ce qui n'était pas dit car il ne valait rien sinon pour la mission qu'on lui avait confié mais même là il était inutile car il ne réussissait même pas à rentrer sain et sauf de mission sans que des gens le punissent pour avoir obéi et qu'une sorte de gros chien rose veuille le dévorer douloureusement ! Il continua de marcher.

_________________


Beneath the stains of time
The feelings disappear
You are someone else
I am still right here
Revenir en haut Aller en bas
http://our-lands.monempire.net/
avatar
Yuna Mitsune
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseCerveaux : 32
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement:
MessageSujet: Re: Parade of the Dead ||PV Lun 3 Aoû - 13:47

Parade of the Dead

J'attendais patiemment la réponse du garçon, mais ce ne fut que le silence qui me répondit. Bon, ok. Il n'avait rien sur lui. Je ne comprenais pas tout de la situation, mais il fallait trouver une solution. L'inconnu avait l'air mal à l'aise, du à mon apparence canine. Comme tout les autres d'ailleurs. Je m'allongeais alors et posais ma tête sur mes pattes, un peu triste, et un peu perdue dans mes pensées. Jusqu'à ce que j'entende le garçon s'éloigner. Je me relevais alors, chassant mes idées sombres de la tête et le suivit docilement, voulant l'aider, mais ne sachant que faire. Je trottinais à ses côtés, la queue remuante. Les gens nous lançaient des regards bizarres, voire apeurés pour certains. Bon, au moins on aura la paix grâce à moi. Je marchais silencieusement à ses côtés, ne montrant les crocs que si nécessaire. Je regardais tout autour de moi, à la recherche d'une auberge. Bien que j'étais aveugle d'un oeil, je n'étais pas gênée pour autant. Mon regard alors se posa sur un bâtiment, qui me semblait être une auberge. Je passais alors un coup de langue délicat sur les doigts du garçon et pointais de mon museau le fameux bâtiment. Je m'asseyais alors devant le bâtiment, silencieusement. D'après ce que j'avais compris il n'y avait qu'une seule auberge, donc ça ne pouvait être que ce bâtiment.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zune De Laudreuil
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 352
Profession : Self-destruction, love!
Cerveaux : 62
Localisation : DTC
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement: Chaotique Neutre
MessageSujet: Re: Parade of the Dead ||PV Mer 5 Aoû - 8:13



La silhouette que je cru reconnaître au loin me donna des frissons. Non, pas elle ! Pas cette chieuse pas cette morv-
Ah non. Ça va. Celui-ci était rose. Il aurait également très bien pu s'agir de mon crétin d'ex, mais il semblait que le sort m'eut épargné. C'est la première fois que je voyais un fenrir rose... Serait-ce l'alcool ?
Dans tous les cas, Anthem et le machin plein de poils se rapprochaient. Ça tombait bien, j'en avais ma claque d'attendre. Après avoir liquidé les gêneurs, j'étais retournée à l'idée du plan formulé. Teliia commençait à me taper sur le système, qu'elle menace ce type n'y changeait rien... Il me fallait une autre alternative. Un truc qui fait BOOM. Je pouvais obéir deux fois ou vingt... N'empêche qu'à la vingt-et-unième fois, les choses commençaient toujours à dérailler... Ouais, être constante, c'pas trop mon truc au cas où vous l'auriez pas deviné.
Je réfléchissais donc à tout ça -non pas à ma personnalité agaçante mais à la façon de faire dérailler les choses !- lorsqu'une fenrir haute comme trois pommes et l'esclave revinrent à l'hôtel. Vu que je les attendais devant l'entrée, c'était plutôt simple de les accueillir à l'arrivée. Comment sus-je qu'il s'agissait d'une demoiselle, me demanderiez-vous ? Bah chez les mâles, y'a un peu le paquet qui pendouille, surtout quand ils n'ont que les poils sur le corps, les fenrir. Parce que les lycans, au moins, ils peuvent parfois garder le pantalon -s'il est super extensible- mais chez les fenrir, il craque carrément au moment de la transformation alors t'as le cul à l'air et tout ça. D'aucuns détournent le regard car quand même ça se fait pas, mais je suis un peu du genre à ne pas m'en inquiéter.

- T'es la greluche de toute à l'heure, c'est ça ? risquais-je sans risque: c'était la même odeur. C'est gentil de me l'avoir ramené, t'étais vraiment pas obligée. Je t'offre un café, une glace au champokid ou un steak tartare en guise de remerciement ? Faisant signe à Anthem de me suivre. Tu nous raconteras comment une môme comme toi se retrouve sur le coin le plus paumé de la galaxie.


Il allait mourir. Il allait mourir. Il allait mourir.
...Elle était en train de lui dévorer les doigts !!
Sursautant, se retournant, il remarqua que non, ses babines étaient closes. Juste la truffe gelée, visiblement sur ses droits bouillant la fièvre ? Non, c'était plus humide que ça. Elle l'avait... Gouté ? Il en resta interdit, paralysé même, avant de remarquer ce qu'elle avait fait de son mieux pour lui signaler ! La silhouette de l'auberge se dessinait, floutée, et bientôt ce fut au tour de celle de sa maîtresse alors que tous deux se rapprochaient. Elle... Ne l'avait pas tué ? Elle l'avait ramené au foyer ? A la baisse de tension liée au soulagement d'être rentré en un seul morceau s'additionna une poussa d'adrénaline qui firent des ravages sur son organisme. Il s'immobilisa un instant puis se retourna vivement vers le loup et s'inclina plusieurs fois, en signe de reconnaissance. Avec du recul, cette aventure n'avait pas tant d'importance car il se battait pour sa mort. Mais entre finir dévoré vif ou achevé sans souffrance, il y avait un gouffre. Il la remerciait pour sa gentillesse, pas pour le résultat. Il l'aimait bien, il faut dire, et cela joua sur l'invitation de sa maîtresse. Elle lui offrait de rester plus longtemps ? Avec plaisir ! Qu'elle ne parte pas tout de suite ! Il était lui aussi -s'il lui était permis de l'être- curieux de savoir ce qu'elle faisait ici. Pour sa part, c'était plutôt simple: c'étaient les Wolfberg qui l'avaient ramené à sa maîtresse une fois qu'ils n'eurent plus besoin de le garder en otage. Sa maîtresse se trouvait ici, c'est tout. Ça le changeait du continent sur lequel il avait grandi, c'est vrai. A Dreadful... Tout semblait mort, plus sombre. Bien que cela l'angoisse quelque peu, il se sentait en adéquation avec l'environnement... Le chaos, la tristesse, il avait connu ça depuis toujours. Chacun de ses pas s'en trouvait tâché, son cœur s'y était noyé depuis bien longtemps. Ce monde cruel, ce monde qui n'avait plus la moindre chance de lui offrir une autre alternative que la mort. Il ne pu dissiper son air soudainement triste alors qu'il collait sa maîtresse comme un tic. Il se sentait terriblement mal, ayant remué par inadvertance de vieux souvenirs. Les silences angoissants d'une pièce plongée dans les ténèbres... Il ne su sortir de ses visions. S'il avait pu, il se serait mordu la langue au sang, mais les muscles de la mâchoire tranchés, il ne réussi qu'à enfoncer la dite langue dans ses crocs sans pour autant la blesser plus que ça...


There is nothing left of you
I can see it in your eyes
Sing the anthem of the angels
And say the last goodbye
Revenir en haut Aller en bas
http://our-lands.monempire.net/
avatar
Yuna Mitsune
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseCerveaux : 32
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement:
MessageSujet: Re: Parade of the Dead ||PV Mer 18 Nov - 13:30

Parade of the Dead

On était enfin arrivé à l'auberge. Et il y avait cette fameuse vampire aux cheveux rouges qui nous y attendait. Enfin, qui attendait le garcon au teint bazané. Elle me parlait, soudainement, et me proposa de prendre quelque chose avec elle, et son ami. Et de lui expliquer ma présence sur cette ile maudite. J'acquiescais d'un signe de tête, et cherchais juste un endroit sombre pour reprendre ma forme humaine. Je le trouvais bien vite, et m'y réfugia rapidement, pour reprendre ma forme. Je sortis juste ma tête du petit coin, avec un sourire gêné. Je frissonnais sentant l'air froid sur ma peau. Je n'avais plus ma fourrure pour me protéger.

Excusez moi, mais auriez vous de quoi me couvrir. Tout mes vêtements se sont déchirés...

J'eus un petit rire gêné. Je ne les connaissais absolument pas, et je leur demandait ceci. Ca ne se faisait pas selon moi. J'agrippais le mur qui se trouvait à mes côté de facon nerveuse et baissais le regard, intimidée. La jeune femme, d'apparence du moins, aux cheveux rouges m'intimidait énormément. Pas qu'elle est l'air méchante ou quoi, mais je n'étais pas à l'aise du tout, et je ne savais pas trop comment réagir. Je mordillais mes lèvres attendant une réponse, un peu terrifiée.


_________________
Revenir en haut Aller en bas

Parade of the Dead ||PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Version N°15 : Bang bang you're dead !
» Red Dead Redemption
» Segment Triple H , Undertaker , Dead Game !
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreadful ; Zombies & Autres Décédés :: Le Village :: Zone Résidentielle :: Place Publique-