Hellcome on Dreadful!
Hansel & Gretel
Administrateurs
Profil - MP
Quand la mort n'est pas là, les zombies dansent
- Dans ce monde envahi par des créatures plus étranges les unes que les autres, les Zombies avaient décidés de vivre en paix, il y a déjà quelques décennies. Mais le pouvaient-ils vraiment ? Pour ces êtres, la seule présence d'un être au sang chaud créait chez eux une irrépressible envie de viande fraîche ! Le cerveau, organe succulent s'il en est, eut donc tôt fait de menacer la paix qu'ils avaient cherchés à obtenir. C'est alors qu'une décision extrême fut prise : Les Zombies allaient s'exiler sur une île déserte, rien qu'à eux, et vivre en autarcie ! Ainsi fut créée Dreadful, l'île des morts-vivants !


 

Partagez|

C'est un cadeau d'anniversaire ? (pv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Sin
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 24
Profession : Conseillé de Zune De Laudreuil
Cerveaux : 74
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
0/100  (0/100)
Alignement: Loyal Mauvais
MessageSujet: C'est un cadeau d'anniversaire ? (pv Ven 17 Juil - 8:51

La journée fut rude, la chaleur imprégnait chaque parcelle de ce continent et, bien qu'il fut mort depuis des années et n'eut donc pas à en souffrir, Indigo détesta voir le peu de vivants peuplant ce coin transpirer comme des chameaux en rut. Pire, l'odeur émanant des cadavres créait dans l'air un nuage de décomposition, une sorte de brouillard dégueulasse, dont il se serait bien passé. Il n'avait pas d'odorat, mais était facilement écœuré par ce genre de choses.
Et puis, quand il fait chaud, tout le monde reste dans son coin. Il s'ennuyait à en crever (difficilement de manière littérale).
C'est pour cela, que, dès que la nuit fut tombée, il en profita pour filer discrètement. C'est vrai, il aurait mieux fait de décamper la journée, personne n'étant censé savoir qu'il avait récupéré son pendentif et jouait donc la taupe dans ce merdier. ...Mais la journée, il y en a une qui n'est pas réveillée et qu'aurait-il fait si ce n'est aller la voir ? C'est vrai quoi, Indigo sans Zune, ça n'est pas vraiment Indigo.
Celle qu'il appelait en rigolant 'sa protégée' lui manquait. Il ne l'avait vu qu'en coup de vent, la dernière fois lorsqu'il s'était agit de tuer Uta. Regrettable perte, mais il n'allait pas commencer à se plaindre des morts qu'elle semait sur son chemin. C'était sa croix à lui, de perdre les gens auquel il s'attachait. De s'attacher tout en sachant qu'il pouvait, d'un instant à l'autre, devoir lui-même les tuer. ...Bon, après tout, chacun ses problèmes. Il n'avait pas envie de se plaindre de la mort d'Uta, ce soir, ni même de la fin prochaine de Turold qui le gênait, il faut le dire, bien plus car il n'avait pu s'empêcher de l'apprécier... A vrai dire, ils étaient même vraiment amis, mais il valait mieux chasser cette idée de sa tête s'il ne voulait se retrouver encore une fois prit entre deux feux. Ce coup-ci, il ne fera plus l'erreur d'hésiter, son camp était choisi depuis bien longtemps et il n'était pas traître à celle qu'il aimait.

La retrouver ne fut pas chose compliquée. Il aurait pu parier que, où que cette dernière soit, une force les destinaient, les poussaient à se rejoindre, même dans un village qu'il ne connaissait pas. Le lien qui les avait autrefois assemblés, de Goule à Vampire, persistait même dans la mort, pour toute l'utilité que cela en dégageait.

Elle se trouvait dans un château qui lui semblait étrangement familier, peut-être car elle, elle le connaissait, il s'en fichait comme de sa première victime. Quand on est un fantôme et que les sentiments ne sont pas assez magiques pour indiquer précisément où se trouve une personne, eh bien c'est vrai qu'il faut fouiller chaque pièce une à une. Mais vu qu'on passe à travers les murs, cela va assez vite. Il se dépêcha donc d'errer d'un coin à l'autre, et finit finalement par entrer dans la bonne chambre.

- Salut. Lui lança-t-il, vaguement ému et comme un air de nostalgie dans le regard. Tu fais quoi ?

_________________
Ah, j'espère que tu es prêt pour les déboires
Car le Diable a tiré ton numéro ce soir
Tu peux faire tes prières au besoin
Si tu t'enfuis tu n'iras pas bien loin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zune De Laudreuil
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 353
Profession : Self-destruction, love!
Cerveaux : 62
Localisation : DTC
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement: Chaotique Neutre
MessageSujet: Re: C'est un cadeau d'anniversaire ? (pv Ven 17 Juil - 9:57



And you must keep your song
Like a secret in your throat
And if they come and get me?

-Vampire Will Never Hurt You |MCR

Jour. Jour. Jour. Nuit. Okay, cool, il fait nuit.
Ourgh, pas pu dormir de ma journée, il fait chaud en Dreadful... Pourquoï se sont-ils foutus ici, ils doivent si vite pourrir ? Enfin, pas mon problème, Master Aureliucz excepté. Je l'aurais bien ramené dans un coin plus froid du monde, mais il ne me semblait pas disposé à quitter son coin paumé.
Du coup, je m'occupais. De toute façon, il fallait attendre de nouvelles directives de Teliia, il fallait attendre que Kenneth et Turold s'entre-tuent, ce qui aurait été plutôt long si je n'avais rien eu pour passer le temps. Coup de chance, le pauvre petit Anthem était, malheureusement pour lui, un très bon passe-temps. Évidemment que je ne le torturais pas ! J'aurais été vraiment débile de me défaire de mes alliés alors que j'allais en avoir grandement besoin. Non, je m'en occupais, sagement et même innocemment. Ce pauvre type s'était vu traitreusement changé en Vampire et la pilule avait du mal à passer. Je m'étais occupée de le laver moi-même, car il s'en était révélé incapable et souiller la chambre généreusement prêtée par le Maître aurait été horriblement vile. J'avais aussi nettoyé les saloperies qu'il laissait constamment, c'est à dire les traces de sang, au mieux. Le petit gars n'avait même pas quitté le lit, ignorant la soif qui le taraudait très, très certainement. Il passait juste son temps à s'exploser l'arrière de la tête contre le mur, recroquevillé sur lui-même comme un imbécile. Cela m'emmerdait assez car jouer la nurse n'était pas dans mes priorités, ni dans mes meilleurs distractions, mais je le faisais -presque- sans rechigner tellement je m'emmerdais.
Le novice n'était, physiquement, pas raté. Je m'attendais à une abomination, n'ayant jamais joué à transformer quelqu'un sans son âme... Izzy aurait certainement pu me dire ce que cela donnerait, mais Izzy étant hors-jeu, il m'avait fallu le découvrir par moi-même. Je n'aurais jamais eu la patience d'attendre qu'elle redevienne elle-même... Ah, Izzy ! Il faut croire que quelque chose doit sacrément clocher dans sa vie pour qu'elle se mette dans des états pareils ! ...Bref, le novice était donc très joli. La peau et la chair avaient prises, sans que je sache pourquoi, cette consistance dure et lisse qu'ont uniquement les vieux Vampires. Ses crocs étaient bien placés, ses yeux toujours hagards mais certainement plus performants qu'avant. Pour ses membres, son inactivité flagrante m'empêchait de vérifier leur meilleur fonctionnement.
J'étais donc postée sur cette chaise, à côté du lit, des lunettes dont je n'avais nullement besoin sur la tronche, à bouquiner un livre qui m'emmerdait affreusement, les phrases lues ponctuées par les 'boum' 'boum' 'boum' du crâne du novice contre le mur...

- Salut. Tu fais quoi ? Oh par Lucifier tout puissant ! Mais... Je... La connais cette voix ! Haha ! Tout sourire, je me retourne vers le seul Fantôme qui ne m'épuise pas psychologiquement parlant. Hé, Sin ! Mon Sin ! Tout petit Sin, le gamin que j'ai sauvé de la mort il y a si longtemps.
Mon coeur se resserre, prouvant par ce biais que, malgré sa noirceur évidente, j'en ait peut-être un. Je me lève et le prends dans les bras... Mauvaise pioche, il est immatériel. Pas grave, on s'en branle. Personne pour remarquer l'humiliation.

- Bordel, j'allais mourir d'ennui tu viens de me sauver la vie ! Air gêné -simulé- et tout sourire, je le regarde avec cette lueur de possessivité dans la tronche. Mais t'étais pas censé jouer les infiltrés ? Parce que là tu ruines un peu ta couverture quand même non ?

_________________


Beneath the stains of time
The feelings disappear
You are someone else
I am still right here
Revenir en haut Aller en bas
http://our-lands.monempire.net/
avatar
Sin
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 24
Profession : Conseillé de Zune De Laudreuil
Cerveaux : 74
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
0/100  (0/100)
Alignement: Loyal Mauvais
MessageSujet: Re: C'est un cadeau d'anniversaire ? (pv Ven 17 Juil - 10:16

Son air ravi était plus que sincère. Il l'enserra par réflexe, mais pas trop pour ne pas avoir la désagréable sensation de ses mains passant au travers du corps froid. Ils n'étaient pas seuls, mais qu'importait ? Au moins étaient-ils ensembles.

- Bordel, j'allais mourir d'ennui tu viens de me sauver la vie !
Il s'inclina légèrement, l'air narquois.
- C'est mon plus piètre devoir, Maîtresse. Mourir d'ennui... Oui, c'était son idée à lui aussi. Il n'y avait rien à faire pour deux tueurs dans ce coin perdu... Égorger des morts, c'est d'un ennui ! Et lui-même ne partageait pas les goûts tordus de la Vampire Pourpre concernant les cadavres... Il préférait ses amantes bien en chair et vivantes aussi ne pouvait-il s'empêcher d’espérer que leur jeu ici sera vite terminé.
- Mais t'étais pas censé jouer les infiltrés ? Parce que là tu ruines un peu ta couverture quand même non ? Il secoua négativement la tête, faisant bouger ses boucles lavandes dans tous les sens.
- Il n'y a rien à faire là-bas... Puis, je fais ce que je veux, c'est mon anniversaire ♥ Enfin, pas tout à fait, mais la date ayant été dépassée, il se sentait quand même l'envie de revendiquer cette excuse. Ça me fait vingt-deux ans, je commence à être un peu vieux pour toi, non ? L'amertume était difficile à cacher, même s'il disait cela pour rire. Heureusement, il ne vieillissait plus physiquement, elle l'aurait totalement rejeté s'il avait commencé à avoir des poils dans les oreilles ! D'ailleurs, ce type-là... Il pointa du doigt le Vampire qui n'avait pas vraiment d'utilité dans l'intrigue. C'est mon cadeau ? Il me rappelle vaguement Naes et puis... Il s'en rapprocha, l'observa de près. Le fou sembla bien piquer une crise d'angoisse en s'apercevant du fantôme le fixant. Cela fait longtemps que je n'ai pas eu de corps à posséder et celui-là m'apparait étrangement facile à prendre... Comme s'il n'y avait rien dedans. Ses paroles couvraient à peine les bruits ridicules du petit vampire cherchant à s'évader en attaquant directement le mur derrière lui, mais Sin n'en avait pas grand chose à faire, il savait, depuis le temps, faire abstraction des sons.

_________________
Ah, j'espère que tu es prêt pour les déboires
Car le Diable a tiré ton numéro ce soir
Tu peux faire tes prières au besoin
Si tu t'enfuis tu n'iras pas bien loin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zune De Laudreuil
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 353
Profession : Self-destruction, love!
Cerveaux : 62
Localisation : DTC
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement: Chaotique Neutre
MessageSujet: Re: C'est un cadeau d'anniversaire ? (pv Ven 17 Juil - 16:24



- C'est mon plus piètre devoir, Maîtresse. Décidément, je l'avais bien choisi. Il était plutôt marrant, mon meilleur ami actuel.
- Tu fais du bon boulot, Esclave. Rétorquais-je également sur un ton destiné à le charrier... Le chercher aussi, également. Cela faisait évidemment bien longtemps que je ne le considérais plus comme tel, si je l'avais une nuit considéré ainsi. Nous avions toujours eu cette relation complice -factice, je l'avoue, mais complice quand même- qui nous permettait de nous comprendre mieux que quiconque... Enfin, quiconque depuis quelques siècles. Je restais un instant pensive, me rappelant avoir autrefois partagés ces sentiments envers Kenou avant que cela ne vire au cauchemar... Mais avec Senou, rien de tout cela n'arrivera. Non, j'avais la situation sous contrôle.

- Il n'y a rien à faire là-bas... Puis, je fais ce que je veux, c'est mon anniversaire ♥
La bonne humeur réinstaurée, je rectifiais son tir.
- Faux ! C'était le quatorze, soit il y a trois jours. Tu triches un peu. Ça te fait quel âge, du coup ?
- Ça me fait vingt-deux ans, je commence à être un peu vieux pour toi, non ?
- Quand je pense qu'à l'époque, on peinait à estimer ton âge... J'haussais les épaules. Puis ces temps-ci, j'ai un peu lâché les jeunes garçons. Sortir avec des mioches ayant l'âge de mes fils ne m'intéresse plus trop... Quand ils seront plus grands, certainement mais pour le moment c'est mort. Puis sexy comme t'es, je saurais toujours faire une exception.
- D'ailleurs, ce type-là...
- Uh ? Quel type ? Ah oui, le gars que j'étais censé veiller. Bah oui, et ?
- C'est mon cadeau ? Il me rappelle vaguement Naes et puis... J'allais promptement tordre le cou du Vampire dès qu'il commença à entraver notre conversation. Hors de question de déranger Master en abîmant plus qu'il ne l'était déjà un mur lui appartenant. Et puis, dans les vapes, il était toujours aussi canon, l'Anthem. Peut-être même plus, c'était fatiguant, les gars qui faisaient tout un foin de tout et n'importe quoï.

- Cela fait longtemps que je n'ai pas eu de corps à posséder et celui-là m'apparait étrangement facile à prendre... Comme s'il n'y avait rien dedans.
- Normal, l'âme n'est pas là. Je te l'aurais grandement conseillé, parce que ça me plairait sérieusement qu'on s'envoie en l'air avec ce visage-là, mais vu que le corps est vide, j'ai peur qu'il t'arrive une crasse. Tu vas rester coincer dedans, et ça ferait un très mauvais cadeau. Quand ma chère jumelle sera de retour à la sanité, on lui demandera ce qu'elle en pense, mais d'ici là, je préférerais que tu choisisse quelqu'un de plus utile... Kenou ou Turold par exemple ! Tu en penses quoï, de posséder l'un de ces deux petits cons, pour la grandeur de nos actions ? Des yeux de chien battu pour adjoindre à la comédie, je ne savais pas si je voulais vraiment ce que je disais. Turold, oui, bien entendu. Mais Kenou ? Ne serait-ce pas un peu... Dérangeant ? Oh et puis on s'en branle.

_________________


Beneath the stains of time
The feelings disappear
You are someone else
I am still right here
Revenir en haut Aller en bas
http://our-lands.monempire.net/
avatar
Sin
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 24
Profession : Conseillé de Zune De Laudreuil
Cerveaux : 74
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
0/100  (0/100)
Alignement: Loyal Mauvais
MessageSujet: Re: C'est un cadeau d'anniversaire ? (pv Mer 22 Juil - 15:06

- Tu fais du bon boulot, Esclave.

Esclave. Une petite grimace étouffée par un air dévoué disparue sans laisser de trace. Oui, esclave. Esclave ! C'était lui qui avait passé ces chaînes à ses poignets ! Lui qui l'avait supplié, imploré, de le laisser se jeter dans la situation où il se trouvait actuellement.... et pourtant, cela lui faisait bien quelque chose, cette appellation dégradante, presque haineuse, dans la bouche de celle pour laquelle il restait là, sur cette terre de crasse. Il se rendit vaguement compte qu'elle n'avait jamais prononcé ces mots de manière aussi dédaigneuse, voulue ou non. Il baissa les yeux, ça ne lui était jamais arrivé.

Vingt deux ans. Il n'aurait pas pensé vivre aussi vieux et, bordel, il avait eu raison ! Il n'aura jamais atteint l'âge adulte et, à vrai dire, il cherchait à ce venger de cette vie qui l'avait jeté avec tant d'hardiesse. S'il pouvait survivre dans cette semi-mort, tout ira bien. Tant qu'elle sera là, au moins.

- Quand je pense qu'à l'époque, on peinait à estimer ton âge...
- Entre temps, j'ai récupéré mes souvenirs. La nostalgie chercha à dévorer ses traits mais il planqua son visage sous sa main droite pour la cacher. Chaque anniversaire... Lui restait en mémoire. Du moins les tous premiers, alors que toute la famille était réunie en face de cet immense gâteau et que les cris de joie affluaient. La chanson, aussi, ne l'avait pas quitté. Inuuinni Pilluarit, Inuuinni Pilluarit...
Par chance, les fêtes suivantes n'avaient jamais eues lieu. La mort de son père, puis le meurtre de sa sœur... Sa vie toute entière jetée aux ordures, broyée avec délectation par la folie de sa tante. Il n'avait jamais ressenti autant de détresse que lorsqu'il comprit qu'il n'y avait pas vraiment de motif à ce qu'il eut été gardé en vie. Elle aurait pu le laisser mourir, l'achever, aussi n'aurait-il pas tant souffert. La voix de sa maîtresse le ramena à la réalité.
- Puis ces temps-ci, j'ai un peu lâché les jeunes garçons. Sortir avec des mioches ayant l'âge de mes fils ne m'intéresse plus trop... Quand ils seront plus grands, certainement mais pour le moment c'est mort. Puis sexy comme t'es, je saurais toujours faire une exception.
- Ah, merci. Pas de quoi être enjoué, à vrai dire, il se sentait plutôt mal. Mais c'était sympa quand même. Non, sérieusement.

Histoire de changer de conversation, il s'intéressa plus amplement au novice se trouvant dans la pièce -il n'y avait pas besoin d'un lien télépathique pour se rendre compte qu'elle avait transformé ce mec, ses vampirisations ratent toujours et ce dernier n'était pas des plus réussi !- ... Celui-ci ressemblait étrangement à Turold, un peu trop, même. Il ne l'avait pas vu en face depuis des années, même s'il avait agi bien trop près du lycanthrope. La chance, le destin ou n'importe quelle entité en décidant avait souhaité que ces derniers ne se trouvent pas face à face, promis à la confrontation. Pourtant, il était évident que cela n'allait pas durer.
Posséder le corps lui faisait envie. Pas par un caprice de gamin stupide, quoi que, peut-être que si, en fait. Il haïssait ce type pour l'attention qu'il volait à la vampire pourpre et l'enviait terriblement d'avoir pu être changé en vampire. Lui aurait bien aimé, mais le sang Yōkai l'avait tué.
Puis, au fond de lui, il se demandait si ressembler à son ami condamné n'atténuerait pas la souffrance de sa perte. C'était une façon d'avoir, encore un peu et près de lui, Turold Darkest. C'était tordu, ça, il pouvait le concevoir.
Mais l'ancien humain lui manquait.

Il se sentait également terriblement seul. Personne à ses côtés la plupart du temps, lui condamné à tenter de prendre des initiatives... Non, définitivement, il lui fallait un corps qui lui permettrait d'agir.

- Normal, l'âme n'est pas là. [...] je préférerais que tu choisisse quelqu'un de plus utile... Kenou ou Turold par exemple ! Tu en penses quoï, de posséder l'un de ces deux petits cons, pour la grandeur de nos actions ?

Hein ?
Non- non- non ! Hors de question ! Elle pouvait le formuler comme elle le voulait, ça n'était pour elle qu'une façon dérangée de coucher avec l'un de ces types ! Pour un amoureux transi, c'est quelque chose de débectable à demander. Il lui lança un regard noir, où la haine laissait la place à la fatigue.

- Je ne le posséderais pas, je le promets. Mais confiez-moi-le, vous ne pourrez en faire grand chose tant que vos plans sont en cours. Pour Turold... Je l’amènerais à vos pieds sans tarder, mais ne le tourmentez pas en le gardant en vie. S'il faut absolument le tuer, faites ça vite. Voyez cela comme un cadeau d'anniversaire. Alors que le trouble s'aggravait, sa grammaire en pâtissait également. Il avait du mal à formuler ses phrases, du mal à jouer le jeu du parfait petit jouet. Quelque chose de vrai, de réel, grattait en dessous du glaçage sucré, cherchant à s'affirmer.

_________________
Ah, j'espère que tu es prêt pour les déboires
Car le Diable a tiré ton numéro ce soir
Tu peux faire tes prières au besoin
Si tu t'enfuis tu n'iras pas bien loin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
est mon nom en ces limbes
Infos de base
Fiche RPG
MessageSujet: Re: C'est un cadeau d'anniversaire ? (pv

Revenir en haut Aller en bas

C'est un cadeau d'anniversaire ? (pv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une balle perdue pour cadeau d’anniversaire ? Y a mieux … • Colin
» [event cal] Anniversaire de la conf 15-16 mai - Grande fête
» Cadeaux d'anniversaire !
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» 7 avril : 204e anniversaire de la mort de Toussaint

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreadful ; Zombies & Autres Décédés :: Le Village :: Zone Résidentielle :: Château d'Aureliucz Walker-