Hellcome on Dreadful!
Hansel & Gretel
Administrateurs
Profil - MP
Quand la mort n'est pas là, les zombies dansent
- Dans ce monde envahi par des créatures plus étranges les unes que les autres, les Zombies avaient décidés de vivre en paix, il y a déjà quelques décennies. Mais le pouvaient-ils vraiment ? Pour ces êtres, la seule présence d'un être au sang chaud créait chez eux une irrépressible envie de viande fraîche ! Le cerveau, organe succulent s'il en est, eut donc tôt fait de menacer la paix qu'ils avaient cherchés à obtenir. C'est alors qu'une décision extrême fut prise : Les Zombies allaient s'exiler sur une île déserte, rien qu'à eux, et vivre en autarcie ! Ainsi fut créée Dreadful, l'île des morts-vivants !


 

Partagez|

Une raison de se mettre en colère (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Ken Wolfberg
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 349
Profession : Assistant au laboratoire 5Flèches
Cerveaux : 64
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
35/100  (35/100)
Alignement: Chaotique Neutre
MessageSujet: Une raison de se mettre en colère (PV) Sam 3 Oct - 23:42

Si le désespoir l’avait envahi, peut-être que les choses n’auraient jamais prises cette tournure. En ce cas, l’histoire aurait été toute différente, peut-être plus sombre, peut-être plus simple. Mais alors que la toute dernière chance de garder prêt de lui cette fille agaçante, énervante, tuante, se trouvait à jamais éradiquée, ce fut la rage qui l’envahit. Comme une goutte d’eau s’infiltre dans la terre pour pénétrer parmi les nombreuses racines d’une même plante, Kenneth sentait la rancœur le suffoquer. Il ne luttait plus. Pourquoi donc se fâcher contre son instinct ? Il l’avait bien trop combattu ! Au lieu de ça, il lui laissait libre court, donnant à sa colère une toute nouvelle dimension. Cette haine se projetait sur les objets environnants, qu’il explosait sans remords aucuns. Les tables jetées, les chaises craquées d’un genou qui cédait lui-aussi. Il pouvait bien détruire son corps dans sa folie, cela n’avait plus la moindre importance.

Et alors que tout autour de lui devenait poussière, défilaient dans son esprit la voix de celle qu’il aurait pu aimer s’ils n’avaient pas été tout deux les mauvais acteurs d’une pièce ridicule régie par la fierté. Le cœur, ce même cœur qui n’était même plus présent au sein de sa poitrine ! émietté à jamais alors qu’il aurait cru, assuré, que celui-ci ne saurait rien éprouvé…
Le dégout était là, il ne le quittait pas. Kenneth… Le raté ! Il avait échoué, n’avait pu se prouver la possibilité de bonheur. Là gisaient les espoirs brisés d’un être qui n’aurait jamais dû en avoir…
Le bar était détruit, et il n’y avait personne à cette heure-ci pour le soutenir dans son massacre… Il aurait espéré un combat, des créatures s’y opposant, le battant et pourquoi pas l’assommant. Perdre conscience aurait été une bénédiction alors que la culpabilité le harcelait. Au fond, il ne pouvait pas le nier : tout était de sa faute. Dès le début, il n’avait fait que croire en ce dénouement qu’il haïssait dès à présent. Il souffrait au point d’en préférer la mort.
Dégoûté de ce monde, écœuré de lui-même, il n’avait plus rien en quoi croire. Les courbes légères du corps d’Izzy lui traversèrent lentement l’esprit et il se tordit d’une grimace. S’effondrant un instant, la force d’avancer lui revint durant quelques secondes, de quoi fuir ce lieu qui avait connu et sa misère et sa déchéance.
Cet instant précis où ils s’étaient mutuellement déclaré leurs sentiments… Où ils auraient pu se dire s’aimer si sa saloperie de fierté ne s’en était pas mêlée !
Désormais, elle ne le croirait plus ! Qu’il rampe à genoux, pleure et supplie, et Izzy pensera encore qu’il s’agit là d’une mascarade.
Pourtant ce masque, son masque, était tombé depuis cet instant où elle avait fui au loin. Au sol, piétiné au même titre que son intégrité, il en était à gémir, incapable de comprendre ce qui lui arrivait.
Ce qu’il croyait mort.

Elle était là, dans ses pensées, dans ses gestes, et elle ne daignait pas le quitter. Elle le possédait, jouait avec lui de ses doigts fins. Izzy l’avait envahi, elle l’étreignait, bien trop fort pour qu’il puisse s’échapper. Cette fille… Cette femme… Il avait si peu de temps à passer encore sur cette terre mais ne pouvait imaginer le passer sans elle. Cela ne devait pas se finir ainsi.

Courant à en perdre ses jambes, il se jeta sur la plage, ses pieds déchirés par les pierres. L’eau, effrénée, baignait d’une hideuse teinte rouge jetée par l’aube un horizon sans espoir. Une vague mauvaise l’éclaboussa de part en part, trempant et ses vêtements inconvenants et sa chair pourrie qui s’alourdit en conséquence. Sous les bandages, un visage déchiré par la douleur imposée par cette affection incontrôlable et cette haine l’entrelaçant.

_________________


Le sceau hérétique au delà du divin
Une prière à un dieu qui ne fait rien
Derniers sacrements pour des âmes brûlantes
Trois petits mots et une question lancinante

Love's the funeral of hearts
And an ode for cruelty
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jezebel Noah
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 776
Profession : Mercenaire
Cerveaux : 12
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement: Chaotique Mauvais
MessageSujet: Re: Une raison de se mettre en colère (PV) Sam 3 Oct - 23:51

Tu as déjà aimé, dis ?
Cette question… Est idiote.
Bien sûr que nous avons aimé.
Elle était belle… Hein ?
Ses magnifiques cheveux châtains dansaient quand elle marchait.
Sa chaleur, son odeur, son sourire…
Ses cris, ses pleurs, le gout de son sang !
C’était un pêché, n’est-ce pas ?
Boucle-la, crétin ! On est des Démons, c’est dans notre nature de détruire ce qui est beau.

Il avait la sensation d’une fleur fanée dans sa main. Cette vie n’était plus, fallait-il pour autant s’en apitoyer ? Bien sûr que non, tout trouvait sa fin, à quoi bon pleurnicher ? L’important était qu’ils étaient encore là, tous les deux, ensembles et un. Être séparés aurait été la pire chose possible. Oui, tout irait bien tant qu’ils seraient ensembles…
Jezebel n’était pas du genre à voyager. Il préférait de loin rester dans ce coin qu’ils s’étaient aménagés, en Rosaire, et aller tuer sans distinction lorsqu’ils s’ennuyaient à mourir, parfois espérant tomber sur l’adversaire valeureux qui les mettra à terre. Cependant… Pour emmerder son monde, Jezebel ne disait jamais non. Il ne pouvait tout simplement pas passer à côté d’un événement crucial, qui jetterait des centaines de personnes à ses trousses. Il avait flairé la bonne affaire et n’avait, pour le coup, pas hésité à changer d’air. Le voyage n’est pas bien compliqué lorsque l’on possède un pouvoir d’un tel gabarit… Il n’y a, après tout, qu’à matérialiser un moyen de transport pour se retrouver au lieu voulu. Pour l’occasion, ils s’étaient imaginés un objet de forme phallique, véritable missile volant qui explosa sitôt que les passagers dans un corps unique en eurent sauter peu avant l’atterrissage. Mais il n’y avait pas à s’inquiéter… C’était un continent de zombies ! Peu de chances qu’il y ait eu des morts dans l’explosion pour la bonne raison que mourir deux fois, c’est pas aussi facile qu’on le croit.
Trainant aux alentours, à la recherche de ce que leur instinct leur disait, ils trainèrent les pieds quelques temps, se reprochant un empressement qui leur nuisait probablement au point de mourir d’ennui. ….Mais il fallait rester positif : leur intuition ne se trompait jamais !
…Surtout lorsque l’on avait vu, peu de temps auparavant, une flopée de démons s’envoler vers le continent. Il y avait visiblement de l'agitation de ce côté-là du monde, sans pour autant qu’ils sachent pourquoi. Pourtant, il fallait bien l'avouer, en comprendre la cause et doubler tout le monde serait véritablement jouissif.
Commençant doucement à s’ennuyer gravement, ils avaient rejoint la plage, admirant le ridicule d’une âme déprimée fixant le large avec toute la vitalité d’un noyé. Le cadavre ambulant semblait bien avoir besoin de quelque chose et Jezebel se dit que, quitte à perdre son temps, autant ajouter une âme supplémentaire à son palmarès. Oui, cela l'empêcherait de rentrer bredouille.

- Eh, toi ! Oui, toi, le moche ! Un contrat avec le Diable, ça te tente ?

A vrai dire, il n'avait retrouvé aucun démons ici. Il en venait même à croire qu'ils avaient poursuivis leur route... Mais il ne saisissait malgré tout pas ce qui les avait motivé à venir ici en premier lieu... Cela occupait ses pensées et l'empêchait de s'impliquer à cent pour cent dans ce marché qu'il prévoyait de passer.

- A moins que cette tronche soit ta tête de tous les jours, tu as l'air d'avoir besoin d'aide.

_________________


Go ahead and try to hit me if you're able,
Guess you've figured now that mercy's off the table.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hansel & Gretel
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseCerveaux : 67
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement: Chaotique Neutre
MessageSujet: Re: Une raison de se mettre en colère (PV) Sam 10 Oct - 1:27

Quelque chose cloche chez Ken Wolfberg.
Revenir en haut Aller en bas
http://dreadful.forum-pro.fr
avatar
Ken Wolfberg
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 349
Profession : Assistant au laboratoire 5Flèches
Cerveaux : 64
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
35/100  (35/100)
Alignement: Chaotique Neutre
MessageSujet: Re: Une raison de se mettre en colère (PV) Sam 10 Oct - 1:48

Se morfondre, enrager, haïr, la dégringolade d’émotions que subissait Kenneth était fort peu contrôlable. Il ne savait où celle-ci aboutirait sinon à un quelconque sentiment obscure, venu des tréfonds de son être. Cela, pourtant, n’arrangera en rien la situation. C’était fini, il avait perdu, échoué. Qu’importe ! Quelle importance avait eu cette histoire ? Aucune ! Il s’en remettrait ! Il s’en remettait toujours !
C’est pourtant à ce moment précis qu’une voix agaçante le sorti de ses sombres pensées, le faisant sursauter au passage. La sensation irréelle d’une dissonance dans ces paroles ne faisait qu’alourdir le malaise l’étreignant. Pourtant, en voyant l’individu en question, se retournant d’un geste brusque, ses nerfs lâchèrent et il parti d’un rire hystérique. Un clown ! C’était un clown qui lui faisait face ! Les cheveux bicolores de blond et de noir, le visage tâché de mascara en forme géométrique, le rouge à lèvres noir… Jusqu’à la tenue, -un ensemble de cuir rapiécé-, tout cela donnant un air pseudo-agressif totalement raté. Non, ce gars, qui qu’il soit, présentait mal et il aurait été bien stupide de s’en effrayer. Dévoilant ses crocs, empli d’agacement, il contempla la figure pathétique avant de dégainer une réponse incertaine.

- Je ne vois pas en quoi pourrait m’aider un clown.

Un démon, lui ? Ouais, il s’était bien présenté comme tel. Mais en quoi aurait-il besoin de l’aide d’un démon ? Ou plutôt, pourquoi l’accepterait-il ? Sa fierté mal placée le tuerait sur le coup s’il daignait supplier de l’aide chez une créature aussi pitoyable. Puis, ça n’était pas comme s’il avait besoin d’aide, non ? Enfin, si. Partant du fait qu’il n’avait peut-être pas abandonné tout espoir de rejoindre la chieuse, oui, effectivement, il se pouvait qu’il eut besoin d’aide pour la rejoindre… Le tout restait de savoir s’il était capable d’accepter cette aide potentielle. Et puis contre quoi ? Ce n’est pas comme si le cadavre mouvant avait quelque chose à vendre ! Son âme ? Cette blague ! Aucun démon censé ne souhaiterait récupérer cette merde et même si c’était le cas ? Accepterait-il de la sacrifier ? Haha… Après tout, ce n’est pas comme s’il s’en servait souvent. Ses crimes revinrent en sa mémoire… Oui, décidément, il avait pris au cours de sa vie très au sérieux de ternir le peu de bonté qu'on avait pu lui accorder à la naissance. Les tueries avaient alourdies la substance immatérielle au point que celle-ci, d'un noir d'encre, ne devait plus avoir une quelconque valeur.

_________________


Le sceau hérétique au delà du divin
Une prière à un dieu qui ne fait rien
Derniers sacrements pour des âmes brûlantes
Trois petits mots et une question lancinante

Love's the funeral of hearts
And an ode for cruelty
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
est mon nom en ces limbes
Infos de base
Fiche RPG
MessageSujet: Re: Une raison de se mettre en colère (PV)

Revenir en haut Aller en bas

Une raison de se mettre en colère (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Y'a pas de quoi se mettre en colère mon chou. [PV Meph/Elise]
» plan pour mettre fin à l’ exclusion de la Diaspora haïtienne et de l’arrière-pay
» On devrait mettre les gens du nord en quarantaine pour les empêcher d'entrer à
» Débat: Et si Marx avait raison?
» Vraie Raison du Départ de Batista

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreadful ; Zombies & Autres Décédés :: L'Océan :: Port des Récifs Ascérés-