Hellcome on Dreadful!
Hansel & Gretel
Administrateurs
Profil - MP
Quand la mort n'est pas là, les zombies dansent
- Dans ce monde envahi par des créatures plus étranges les unes que les autres, les Zombies avaient décidés de vivre en paix, il y a déjà quelques décennies. Mais le pouvaient-ils vraiment ? Pour ces êtres, la seule présence d'un être au sang chaud créait chez eux une irrépressible envie de viande fraîche ! Le cerveau, organe succulent s'il en est, eut donc tôt fait de menacer la paix qu'ils avaient cherchés à obtenir. C'est alors qu'une décision extrême fut prise : Les Zombies allaient s'exiler sur une île déserte, rien qu'à eux, et vivre en autarcie ! Ainsi fut créée Dreadful, l'île des morts-vivants !


 

Partagez|

Be the bad guy (Mature Content 'n stuff) (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Zune De Laudreuil
est mon nom en ces limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseAge : 352
Profession : Self-destruction, love!
Cerveaux : 58
Localisation : DTC
Fiche RPG
Personnage
Inventaire:
Décrépitude:
100/100  (100/100)
Alignement: Chaotique Neutre
MessageSujet: Be the bad guy (Mature Content 'n stuff) (pv) Mer 8 Mar - 22:31



' [...] C'est pour ça, ma chérie, que j'espère que tu ne m'en voudras pas trop pour ce que je vais faire à ton frère. '

C'était tordu, c'était machinal et cruel. Mais bordel que ça faisait du bien de se détruire un coup !

J'avais demandé l'aide de Tokela pour recadrer un coup d'Eloïs. Rien de bien méchant, tout de naturel. Une Pyrrite clouée, transpercée et blessée, un frangin qui hurle en arrière fond en se rendant compte de ce qu'on fait à sa sœur. J'étais plutôt fière de mon assistante qui se démerdait bien. Fallait croire que j'étais tombée sur une cinglée. Pas que je sois la plus raisonnable du monde non plus.
Hormis la douleur lancinante qui m’étreignait, me bouffant tout d'un coup à chaque meurtrissure que j'infligeais à la petite, tout allait bien. Je pense même qu'Eloïs, en larmes et dans un état où je n'aurais jamais cru le voir, avait fini par rendre les armes.

C'est seulement quand la bestiole eut été calmée que je m'occupais de détacher la gamine. Elle s'effondra dans mes bras, à moitié consciente et couverte de sang et de crasse. J'en étais dégueulassie, mais j'avais bien le temps de me rincer après histoire de donner le change aux gosses.

C'était la journée, ce coup-ci. J'aime bien surprendre. Aussi, c'est débile mais les gamins ont du mal à récupérer leur régime diurne. Aussi, la nuit, on fait des ballades en famille. On regarde les étoiles, on fait des manèges et on joue au loup. Comment dire ? J'suis une maman fantastique.
J'étais pas bête non plus, j'avais fait aménager le château du Maître en conséquence et les fenêtres paraient les rayons UV. Il faisait chaud et ça piquait les yeux mais avec nous, à la cave, il faisait assez sombre pour que j'y vois quelque chose.
Ma p'tite Pyrrite s'était endormie sur mon épaule. Je la déposais au sol, comme s'il s'était agit d'un fardeau un peu trop lourd pour ma pomme. Elle tenait pas le coup face à la douleur. Elle avait jamais connu ça avant. Pas à ce point. Je les avais trop ménager.
La voilà qui délirait un peu, ses lèvres bougeant dans son sommeil, continuant de supplier des tortures qui s'étaient arrêtées. Elle était mignonne quand elle perdait les pédales. Je la laissais faire, c'était plus le sujet.

On avait foutu Eloïs en cage. Bien sûr, on l'avait endormi pour ça. Une semaine depuis mon retour, il avait eu le temps de prendre ses aises. Surement qu'il s'était cru le roi, entre Pyrrite et l'autre invitée. J'aimais bien ma goule, mais c'était pas une raison pour le laisser gagner en confiance. J'oubliais pas qu'il avait voulu me tuer et qu'il pouvait recommencer sans prévenir.
Il s'était réveillé à cause des cris de sa sœur. Je pouvais accorder ça à Pyrrite; elle hurlait bien. Juste assez, de cette mignonne voix peu assurée. Sa voix toujours si calme et posée, un peu paniquée quand même, qui partait en n'importe quoi quand elle avait mal. Les paroles s'étaient vites enfuies entre ses lèvres, se transformant en des cris animal sans signification. C'était son langage initial de communication, celui qu'elle utilisait autrefois pour parler à son frère. Il avait réagi, il avait essayé de défoncer la cage. Uh, pas encore ça.

<< Mademoiselle ? >> Interpellais-je Tokela. << Il en reste un en jeu. Partante pour une seconde session ? >> Il y avait parmi nous toutes sortes d'outils sympas, mais j'avais une préférence pour les choses simples. Un clou, un marteau, un pied. Néanmoins, cela aurait été stupide d'être la seule à m'amuser et je ne pouvais refuser cela à une nana qui rentrait si bien dans mon jeu. Eloïs pleurait, maintenant. J'étais au centre d'un lien qui transmettait la souffrance de l'un à l'autre. Je pense même que je devais accentuer une relation qui existait bien avant que je ne les corrompe. Il avait morflé, hurlé, enragé en voyant sa sœur avoir mal. En la sentant avoir mal. Maintenant, c'était un peu son tour. Et s'il pleurait maintenant, les dents serrées, j'étais sûre qu'il n'allait pas tarder à attaquer, une fois la porte de la cage ouverte.
Mais la cage fermée, il n'y avait aucun défi. Je confiais les clés à Tokela. << Prête ? >>

_________________


Beneath the stains of time
The feelings disappear
You are someone else
I am still right here
Revenir en haut Aller en bas
http://our-lands.monempire.net/

Be the bad guy (Mature Content 'n stuff) (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» green stuff liquide
» Monter son stuff soi même
» "I've got somme hot stuff baby tonight"
» stuff +470
» Les combo de stuff bien OP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreadful ; Zombies & Autres Décédés :: Le Village :: Zone Résidentielle :: Château d'Allen Walker-